Logo des ANMT

Document du mois

 


L’économie à l’épreuve des quatre éléments.

Dans le cadre du programme mené par l’association Proscitec (ouvre un nouvel onglet) en 2017, les Archives nationales du monde du travail vous proposent de découvrir tous les mois un document d’archives inédit autour du thème des quatre éléments.
Au fil des ans et des saisons, vous pourrez observer comment l’économie se confronte et s’adapte à la terre, à l’air, à l’eau et au feu.

 

L’Adjudant-Vincenot ou les exploits d’un dirigeable Clément-Bayard pendant la Première Guerre mondiale.

2000 004 17Sortie du dirigeable Adjudant-Vincenot du hangar de Lamotte-Breuil (Oise),
photographie noir et blanc, 13 x 18 cm, [1910].
ANMT, Lucien Sabathier, 2000 004 017.

Adolphe Clément (1855-1928) fonde en 1891 les établissements Clément-Bayard, dont les ateliers sont basés à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et les hangars d’essais à Lamotte-Breuil (Oise). Il est l’un des quatre constructeurs aéronautiques français à se lancer en 1908 dans l’aventure du dirigeable militaire, aux côtés de Labaudy, Astra et Zodiac. Il est le seul à concevoir, avec l’aide de son ingénieur Lucien Sabathier, et à construire entièrement ses dirigeables (nacelle, moteur, enveloppe), qu’il fournit aux armées russes et françaises.

Ainsi en août 1914, l’armée française dispose-t-elle de 17 dirigeables dont trois Clément-Bayard (Montgolfier, Dupuy-de-Lôme et Adjudant-Vincenot). Construit en 1910, ce dernier est le plus important des trois avec ses 9 800 m³ et son moteur de 120 chevaux. Il remporte en temps de paix de nombreux records et est affecté le 6 octobre 1911 au Génie à Toul. Pendant la Première Guerre mondiale, il effectue de nombreuses ascensions de reconnaissance et de bombardement mais, bien qu’abattu le 1er juin 1916 près de Mouilly (Meuse) lors de sa 231e ascension, il ne tombe pas à l’ennemi. Les cinq membres d’équipage s’en sortent et procèdent à la destruction et à la disparition des restes afin que l’ennemi ignore sa destruction et ne puisse le réutiliser ou copier sa technologie.

À son instar, l’entreprise fabricant aussi des cycles et automobiles ne survit pas plus à ce conflit car, ruinée par lui et par la loi d’avril 1920 sur l’impôt de guerre, elle est cédée en 1922 à André Citroën, que Clément-Bayard avait aidé à débuter et dont il avait prédit le succès dans l’aventure de l’automobile populaire… La marque cesse d’être fabriquée en 1923.

De cet épisode de l’aérostation militaire naissante et de cette première guerre aérienne, seules quelques archives de l’ingénieur aéronautique Lucien Sabathier, employé au sein de Clément-Bayard de 1907 à 1921, subsistent aux ANMT au sein du fonds donné en 1956 aux Archives nationales à Paris et transféré en 2000 à Roubaix. Notes, rapports, croquis, catalogues de vente et photographies montrent les différents modèles de dirigeables, les techniques d’atterrissage, les ateliers (avec une main-d’œuvre féminine pour la couture des enveloppes de ballon !), mais aussi les évolutions victorieuses des traversées record de la Manche en 1910, la vente de dirigeables Clément-Bayard à l’Angleterre, les affaires d’espionnage ou encore l’autopsie de la carcasse d’un Zeppelin tombé en France ! On y apprend aussi les actes héroïques des trois autres dirigeables militaires : ravitaillement des colonies, bombardements terrestres et maritimes - avec une course-poursuite de sous-marins allemands par la flotte française de dirigeables basée en Tunisie !
 
2011_022_37_001r
2011_022_37_003v
2011_022_37_003r
 

Exemples des premières ascensions en temps de paix et des dernières en temps de guerre du dirigeable Adjudant-Vincenot, dans Étienne Joux, Un dirigeable militaire : « l’Adjudant-Vincenot » (1911-1916), Paris, Ed. Blondel La Rougery, 1931, p. 3 ,18, 30.

 

Documents antérieurs :

2017 Octobre Terre d’Afrique : quand le Secours populaire français vient en aide aux écosystèmes menacés
Septembre Les vacances continuent : en route pour le bassin minier de la Loire ! Visite géologique aux mines de Commentry et Decazeville, août-septembre 1900.
Août Les risques de la conquête des airs : la catastrophe du Concorde.
Juillet Une mine à ciel ouvert d'Amiante !
Juin 13 juin 1964, lancement du Sagafjord par les Chantiers et forges de la Méditerranée.
Mai Les compagnies maritimes à l’assaut de l’océan !
Avril Quand l’affiche sert à prévenir le risque incendie.
Mars 1910 : Une nouvelle invention contre les incendies…
Février La soufflerie Neu de l’Onera à Lille.
Janvier La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans face à la crue de la Seine de 1910.