Logo des ANMT

Document du mois de novembre 2018

mois précédent    retour   mois suivant

Pierre de Coubertin, le sport au service de la pédagogie.


2007 016 019 002Portrait en buste de Pierre de Coubertin,
cliché noir et blanc, s.d. ANMT,
fonds du Comité Pierre de Coubertin, 2007 16 19.
                        FRANMT_2007_16_19_002

« L'important, c'est de participer ! ». La photographie immortalise l’auteur de cette célèbre citation : Pierre de Coubertin (1863-1937), autrement connu pour avoir été le rénovateur des Jeux olympiques modernes et l’un des plus grands promoteurs du sport sous la IIIe République.

Dès les années 1880, Pierre de Coubertin tente d’imposer le sport comme pilier du système éducatif français et participe à l’éclosion de compétitions sportives au sein des établissements d'enseignement secondaire. Cette initiative, directement inspirée des méthodes éducatives britanniques de Thomas Arnold, a pour dessein de former les futures élites suivant un idéal de virilité et de vertu dans lequel les performances physiques, la grandeur morale et l’intelligence se trouvent confondues.

Souhaitant internationaliser la pratique du sport et des compétitions, Coubertin milite dès 1894 pour la rénovation des Jeux olympiques. L’ouverture des JO d’Athènes deux ans plus tard marque la concrétisation de cette volonté. Pendant neuf jours, 241 sportifs issus de 14 pays s’affrontent dans neuf disciplines : l'athlétisme, le cyclisme, l'escrime, l'haltérophilie, la lutte, la natation, le tennis, le tir et la gymnastique. Défenseur de l’amateurisme – Coubertin pratique lui-même de nombreux sports – le rénovateur des Jeux prohibe la participation des professionnels aux compétitions : une restriction encore en vigueur dans les règles du Comité international olympique sur les conditions d'admission aux Jeux de 1962 !

L’œuvre de Pierre de Coubertin se poursuit après sa mort avec la création, le 3 août 1950, de l’« Association nationale pour la défense et le développement du sport, des actions physiques et de plein air », autrement appelée « Comité Pierre de Coubertin ». Trois personnalités en sont à l’initiative : l’homme politique Alfred Rosier et les journalistes Jean-François Brisson et Pierre Rostini.

Le fonds :

Les archives du Comité Pierre de Coubertin ont été déposées en 2007 aux Archives nationales du monde du Travail : elles représentent 2,20 mètres linéaires de documents, librement communicables, qui retracent le fonctionnement et les activités du Comité pendant plus de 50 ans (1949-2007). L’association poursuit aujourd’hui encore l’œuvre de Coubertin en faveur du sport amateur et éducatif et milite pour que l'olympisme conserve ses valeurs humanistes originelles.

 

 
2007 16 001 003Statuts du Comité Pierre de Coubertin, 1968.
ANMT, fonds du Comité Pierre de Coubertin, 2007 16 1.

                               FRANMT_2007_16_1_001