Nom du fonds :

Pierre Clarys, directeur de l’Usine Leclercq-Dupire à Saint-Python (Nord)

Entrée :

2016 052

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

1996 007,2005 012 et 2006 005

Société Leclercq-Dupire

Dates extrêmes :

1923-1986

Importance matérielle :

1,9 ml (23 unités documentaires)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

communicable selon les délais applicables aux archives publiques (Code du Patrimoine) et en particulier ceux de 50 ans (« jugement de valeur ») pour la cote 2016 052 010 et de 120 ans (secret médical) pour la cote 2016 052 009 (dossier 2).

Indisponibilité en salle de lecture :


Instrument de recherche :

(pdf 736 Ko)

2016 052 (répertoire numérique)

Brochure thématique :

Activité textile


Présentation de l'entrée :


Ce fonds est arrivé aux Archives nationales du monde du travail en 2016 par don de Madame Marie-Pierre Clarys, fille de Pierre Clarys, directeur de l’usine de Saint Python. Il vient compléter les entrées 1996 007, 2005 012 et 2006 005 concernant la société Leclercq-Dupire.


Notice historique ou biographique :


Leclercq-Dupire est une usine textile de filature et de tissage fondée en 1847 par Louis Leclercq-Mulliez grâce aux capitaux de son père Louis Leclercq-Dupire. Son siège social, implanté 6 rue de l’Hospice à Roubaix. Tout d’abord spécialisé dans le tissage, la société transfère ensuite les métiers à tisser à Wattrelos en 1865 avant de construire une filature de renvideurs en 1887, puis de tissages de draperies en 1890 et des ateliers de teinture en 1895. En 1923, Leclercq-Dupire s’agrandit et comprend deux nouveaux sites, l’un à Cysoing (Quennaumont – Nord) pour le piquage, l’autre à Saint-Python (dans le Cambrésis) pour le tissage. Puis, s’y ajoutent une usine de peignage, construite en 1934, ainsi qu’une usine de tissage à Aubenton (Aisne) à partir de 1950. En 1913, la société compte 2 300 employés et 2 000 en 1932. En 1974, l'entreprise, alors contrôlée par Dollfus-Mieg et Compagnie, est absorbée au sein de la société Texunion.


Pierre Clarys est le directeur de l’usine Leclercq-Dupire sur le site de Saint-Python (Nord) de 1959 à son décès en 1985.


Présentation du contenu :


2016 052 001 – 021

Archives professionnelles

1923 – 1986

                    001

   Historique

1983

                    002 – 006

   Administration générale

1954 – 1984

                    007 – 013

   Personnel

1923 – 1985

                    014

   Patrimoine

1959– 1984

                    015 – 018

   Production et distribution

1949 – 1974

                    019 – 021

   Bibliothèque

1923 – 1986

2016 052 022 – 023

Archives personnelles et familiales

1943 – 1983