Nom du fonds :

Atelier GAUDIN, atelier de maître-verrier

Entrée :

2009 008

Niveau de description :

Fonds

Fonds rattachés :

206  AQ et 2004 039

Association nationale des porteurs français de valeurs mobilières (ANPFVM).

117 AQ

Le Soleil-Accidents.

145 AQ

Le Soleil et l'Aigle.

Dates extrêmes :

1894-2004

Importance matérielle :

14,53 ml.

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

communicabilité immédiate sauf pour les dossiers dont les calques sont en mauvais état de conservation

Instrument de recherche :

(pdf 367 Ko)

Répertoire numérique réalisé en mai 2013 par Célia Pusniak, stagiaire du Master 1 Monde du Travail et Archivistique à l'Université Lille 3, sous la direction de Marie Triot, secrétaire de documentation.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales du monde du travail en 2009. Il s'agit d'un don de monsieur Michel Blanc-Garin, propriétaire de la S.A.R.L. Clair-Vitrail, atelier de maître-verrier situé à Sablé-sur-Sarthe.

Le fonds comprend en grande majorité des dossiers d'affaires réalisées entre 1918 et le début des années 1990. Les dossiers d'affaires se composent de la correspondance active (sous forme de papier pelure) et passive échangée avec les commanditaires, architectes et prestataires extérieurs, des devis descriptifs et estimatifs, des factures et mémoires des travaux exécutés. Ils contiennent également le plus souvent des croquis, esquisses et plans, et parfois des photos ou négatifs du travail réalisé. Le fonds comporte également de la comptabilité et des registres de correspondance.


Notice historique :

Les ateliers Gaudin sont une entreprise familiale. Quatre générations se sont succédées à leur tête, de 1879 à 1994. Initialement l'atelier était basé à Clermont-Ferrand, mais en 1890, Félix Gaudin, fondateur de l'entreprise, rachète un atelier à Paris, situé 6 rue de la Grande Chaumière. Il s'y installe définitivement en 1892. Les activités de la société portaient essentiellement sur la réalisation et la restauration de vitraux et mosaïques. Si les églises, cathédrales et autres bâtiments religieux occupaient la majorité de leurs travaux, les ateliers Gaudin réalisaient aussi des œuvres pour les particuliers. A la mort de Sylvie Gaudin, en 1994, s'éteint la dernière génération Gaudin. Son mari, Michel Blanc-Garin, poursuit l'exploitation. A l'occasion d'un déménagement de l'atelier en 2006, l'entreprise devient les ateliers « Clair-Vitrail ».


Présentation du contenu :


2009 008 001-018

Fonctionnement de la société.

1924-1993

                001-003

Immobilier. 1924‑1958.


                003-013

Correspondance. 1947‑1993.


014-018

Relations extérieures. 1937-1959.


2009 008 019-093

Dossiers d'affaires.

1894-2004

                019-078

Dossiers d'affaires par ordre chronologique. 1894-2004.


                079-089

Dossiers d'affaires par objet. 1940-1983.


                090-092

Dossiers d'affaires concernant des travaux de mosaïque. 1949-1983.


                093

Dossiers d'affaires non soldés. 1936-1982.


2009 008 094-107

Comptabilité.

1925-1993

                094-101

Comptabilité générale. 1925-1993.


                102-107

Comptabilité annexe. 1929-1983.


2009 008 108-109

Personnel.

1935-1967


2009 008 110

Contentieux.

1954