Nom du fonds :

Forges et chantiers de la Méditerranée

Entrée :

1995 058 (ex 137 AQ), 2005 038

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

2016 037 : Jacques Daoudal, ingénieur puis directeur au chantier naval de La Seyne-sur-Mer

Dates extrêmes :

  • entrée 1995 058 : 1855-1970

  • entrée 2005 038 : 1892-1950

Importances matérielles :

  • entrée 1995 058 : 422,65 m.l. (6360 unités documentaires)

  • entrée 2005 038 : 1,20 m.l. (95 unités documentaires)

Statut :

archives privées en déshérence, propriété de l'État

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

selon les délais légaux

Instruments de recherche :

(pdf 686 Ko)

1995 058

(pdf 164 Ko)

2005 038

Brochure thématique :

Domaine maritime


Présentation de l'entrée :

Les archives de la Société des forges et chantiers de la Méditerranée ont été déposées par le liquidateur aux Archives nationales en 1970, sous la cote 137 AQ. Elles sont été transférées en 1995 au Centre des archives du monde du travail sous le numéro d'entrée 1995 058. Le syndic-liquidateur n'est plus en exercice en 2010. En conséquence, ce fonds est donc en déshérence et devient propriété de l'État.


Cette entrée est en cours de classement. Les ANMT mettent néanmoins à disposition du chercheur un instrument de recherche provisoire composé pour sa première partie d'un répertoire méthodique réalisé en 2004 par Amable Sablon du Corail à partir du bordereau d'entrée réalisé en 2001 par Aude Roelly, conservateur du patrimoine, et Catherine Jakubowski, secrétaire de documentation, et pour sa deuxième partie d’un bordereau d’entrée réalisé en 2008 (1995 058 3001-4115) par Loraine Vilain, vacataire, puis complété en 2011-2012 par Emmanuel Vandecavez, adjoint technique d’accueil et de magasinage, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.


Il est à noter que les photographies ont été classées au numéro d'entrée 2005 038. Elles représentent 95 unités documentaires, soit 1,20 mètres linéaires.


Notice historique :

La Société des forges et chantiers de la Méditerranée est fondée en 1856 par Armand Béhic (1809-1891). Elle comprend à l'origine un chantier de construction à La Seyne-sur-Mer près de Toulon et un petit atelier de mécanique et de forge à Marseille. Divers ateliers de blindage, tôlerie et chaudronnerie sont très rapidement installés. Dès les premières années, des commandes importantes viennent de l'étranger (Russie, Égypte, Italie, Espagne, Brésil).

En 1872, la Société acquiert les Établissements du Havre (un chantier de construction à Graville et les ateliers Mazeline). Ces ateliers participent au programme de réarmement de l'artillerie de l'armée française (1874-1875).


Au début du XXe siècle, la fabrication de matériel d'artillerie prend une grande expansion, aussi bien pour la France que pour des clients étrangers. Pendant la Première Guerre mondiale, la Société initie la construction de chars d'assaut lourds. La Seconde Guerre mondiale interrompt la plupart des travaux entrepris. Le chantier de Graville est victime des bombardements de la région havraise. Quant à La Seyne, elle est pratiquement en ruines à la Libération. Après guerre, un gros effort de modernisation est entrepris.

La Société est mise en liquidation en 1970.