Nom du fonds :

Mines de Béthune, Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais (Pas-de-Calais)

Entrées :

1994 026, 2010 028

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés

1994 059

Fonds Louis Mercier et Antoine Malatray, directeurs de la Compagnie des mines de Béthune

2006 001, 2008 030, 2013 024

ANGDM

Dates extrêmes :

  • Entrée 1994 026 : 1850-1967

  • Entrée 2010 028 : 1884-1955

Importances matérielles :

  • Entrée 1994 026 : 87 m.l.

  • Entrée 2010 028 : 4, 20 m.l.

Statut :

archives publiques

Modalités d'entrée :

versement effectué à la fermeture des sociétés des Houillères du Bassin du Nord Pas-de-Calais

Conditions d'accès :

immédiate

Instruments de recherche :

(pdf 228 Ko)

Entrée 1994 026 : répertoire numérique rédigé en 2006 par Rémi Bouguereau, étudiant stagiaire en Master Arts appliqués, archives et images de l’Université Toulouse II Le Mirail sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires, qui l’a complété en 2007. Complété en 2008 par Valentine Leignel, étudiante en première année du Master professionnel Monde du travail, mémoire et Patrimoine, spécialisation archivistique de l’université de Lille 3, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.

(pdf 524 Ko)

Entrée 2010 028 : répertoire numérique rédigé en 2010 par Adeline Markey, étudiante en deuxième année du Master professionnel Monde du travail, mémoire et patrimoine, spécialisation archivistique de l'université de Lille 3, sous la direction de Marie Bouquet, chargée d'études documentaires.

Brochures thématiques :

Généalogie

Mines


Présentation des entrées :


Le fonds de la Compagnie de Béthune est entré en 1994 au Centre des Archives du Monde du Travail en application de la convention du 17 octobre 1994 qui permet le transfert des archives des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais, alors conservées aux Archives départementales du Pas-de-Calais au Centre des Archives du Monde du Travail. Ce fonds est donc issu d’une compagnie privée, puis nationalisée, ses archives en sont donc publiques.


Le classement a été fait en deux temps : l'entrée 1994 026 a été classée en 2006; la seconde partie, qui a été retrouvé dans un autre fonds minier, a été traitée en août 2010 (entrée 2010 028). Les deux entrées sont donc tout à fait complémentaires et constituent le fonds de la Compagnie des mines de Béthune.

L'entrée 1994 026 est constituée de documents très divers, tant par leurs contenus (documents comptables, documents relatifs au personnel, documents sociaux) que par leurs supports (registres, affiches, plans, photographies).

L'entrée 2010 028 se compose de documents essentiellement comptables mais également administratifs et relatifs au personnel. Les nombreux rapports annuels de l'ingénieur des mines permettent de suivre l'évolution de l'organisation de la Compagnie de Béthune. Elle contient aussi les dossiers de suivi et de maintenance des différentes machines employées dans les usines de la Compagnie dont les tirages papiers des plans. Les filiales de la Compagnie des mines de Béthune y sont également représentées.


Ce fonds propose de retracer l'histoire minière et plus particulièrement le fonctionnement d'une compagnie, avant la nationalisation des compagnies minières en 1946.


Notice historique :


Depuis 1847, de nombreux sondages effectués dans le Pas-de-Calais avaient prouvé que le bassin houiller de Valenciennes se prolongeait vers l’ouest. La Compagnie des mines de Béthune fut constituée le 1ere octobre 1850. Elle a pour but la recherche de la houille dans le département du Pas-de-Calais. Elle est fondée par Messieurs. Boitelle, Quentin, Petit, Courtin, Courtrai et Copin. Le 26 avril 1851, la première veine de houille était recoupée. Devant ces résultats favorables, la société de recherche se transforma en Société d’Exploitation le 25 septembre 1851.


En 1945, la concession avait la forme d’un quadrilatère de 6 kilomètres. Elle s’étendait sur le territoire de 15 communes : Bully, Grenay, Loos, Vermelle, Mazingarbe, Noyelles, Sains en Gohelle, Auchy-les-Mines, Haisnes, Annequin, Cuinchy, Beuvry, Sailly, Lievin, Aix-Noulette.

Le site des mines de Béthune était composé des usines de Mazingarbe (créées en 1895). Une partie d’entre elles était consacrée au traitement du charbon brut à savoir le criblage et le lavage, une autre partie de ces usines était destinée à la cokerie. Les ateliers de synthèse complétaient ces installations.


Au début de leur existence, les Mines de Béthune éprouvèrent de grandes difficultés pour l’écoulement de leurs produits. Pour les amoindrir, les Mines de Béthune et de Violaines décidèrent de relier leurs fosses par voie ferrée et voies navigables. Par décrets du 29 août 1863 et du 8 mars 1865 les mines de Béthune obtinrent l’autorisation de prolonger leur réseau ferré jusqu’à Béthune et Lille. Une société anonyme dite « Compagnie du Chemin de fer de Lille à Béthune et à Bully-Grenay » se forma le 11 mai 1865 et exploita le réseau.


Pendant la Première Guerre mondiale, la concession fut en partie envahie dès octobre 1914 et les installations se trouvèrent constamment sous le feu de l’artillerie allemande, multipliant ainsi les dégâts. Après le Traité de Paix, les Mines de Béthune cherchèrent à moderniser leurs installations.

En 1946, la compagnie fut nationalisée et prit le nom de Groupe de Béthune. Elle regroupait dès lors, les anciennes compagnies de Noeux, Vendin-les-Béthune, Gouy-Servin-Fresnicourt et Béthune. La fusion avec le groupe de Lens en 1967 marquera la fin de cette compagnie qui a fait vivre et développer toute une région pendant près de 120 ans.


Présentation méthodique du contenu :


Constitution de la société.

1994 026 001-009

1850-1944.

Administration générale.

1994 026 010-043

1853-1941.

Direction générale.

1994 026 044-260

1853-1964.


2010 028 01-27

1884-1944.

Personnel.

1994 026 261-576

1884-1967, s.d.


2010 028 28-32

1937-1947, s.d.

Domaine.

1994 026 577-631

1897-1948, s.d.


2010 028 33-50

1911-1947.

Exploitation.

1994 026 632-672

1874-1944.

Service commercial.

1994 026 673-686

1879-1950.

Correspondance.

1994 026 687-1031

1850-1942.

Contentieux.

1994 026 1032-1039

1865-1931.

Affaires financières.

1994 026 1040-1045

1900-1946.

Comptabilité.

1994 026 1046-1504

1875-1966.


2010 028 51-56

1937-1940.

Filiales.

2010 028 57-93

1928-1955.

Documentation.

2010 028 94-95

1928-1945, s.d.