Nom du fonds :

Syndicat national de l'Enseignement supérieur (SNESup)

Entrée :

2001 032, 2012 028

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

  • 2001 032 : 1920-2000

  • 2012 028 : 1962-2009

Importance matérielle :

  • 2001 032 : 115 ml (290 cartons ARMIC, 1 carton CAUCHARD, 1 cassette vidéo)

  • 2012 032 : 156,3 mètres linéaires

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

Selon le Code du Patrimoine

Instruments de recherche :

(pdf 295 Ko)

2001 032 : Bordereau d'entrée réalisé par Victor Aïtouche, stagiaire du master 1ère année d'Archivistique et monde du travail, de l'université de Lille III sous la direction de Françoise Bosman, directrice des ANMT.

(pdf 264 Ko)

2012 028 : Bordereau d'entré méthodique réalisé en 2012 par Elsa Vignier, contractuelle

Brochure thématique :

Les archives du mouvement mutualiste et du mouvement syndical


Présentation de l'entrée :

Le fonds 2001 032 est entré en dépôt aux Archives nationales du monde du travail en 2001 suite à une opération précipitée de déménagement. Arrivé en vrac, il est resté en l'état pendant près de 10 ans. Le contrat de dépôt a été ratifié en 2006. Sur les 200 ml initiaux, 115 ont été conservés. Le fonds provient du siège national du SNESup, il renferme les dossiers du secrétariat, de la trésorerie, de la commission des conflits et de quelque congrès. La présence de sous-série concernant le Conseil national de l'Enseignement et de la Recherche (CNESER) (séance, etc.) et du Conseil national des universités (CNU) est remarquable, et assez inédite. Les dossiers de cas individuels de carrière sont l'autre point fort du fonds. Enfin, il faut signaler la présence de banderoles et de petits objets.


Le fonds 2012 028 est entré aux Archives nationales du monde du travail en juin 2012 par voie de dépôt. Il s'agit de la seconde entrée du SNESup. Celle-ci découle d'un avenant au contrat de dépôt du 12 mai 2006, signé entre le secrétaire général du SNESup, Stéphane Tassel, et les Archives nationales du monde du travail, en date du 27 juin 2012.

L'entrée 2012 028 a fait l'objet d'un bordereau d'entrée élaboré par Marina Marchal, responsable des archives de la Cité des mémoires étudiantes. Lors de l'arrivée du fonds aux Archives nationales du monde du travail, le bordereau d'entrée a été retravaillé. Il découle de ce travail un bordereau d'entrée méthodique.


Notice historique :

Le SNESup existe sous sa forme actuelle depuis mars 1956. Il est issu d'une scission du Syndicat national de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (SNESR) affilié à la FEN. Le SNESR avait vu le jour au sortir de la 2nd Guerre Mondiale, en 1948, moment d'une scission dans la Confédération générale du Travail (CGT) conduisant à la création de la CGT-Force ouvrière d'une part et à un mouvement syndical dit Autonome d'autre part (non affilié à une confédération ouvrière). L'autre branche du SNESR a donné naissance au SNCS (Syndicat National des Chercheurs Scientifiques) lui aussi membre de la FEN.


Le SNESup est, depuis 1993, l'un des syndicats nationaux qui compose Fédération Syndicale Unitaire (FSU). Cette scission est due à l’exclusion de syndicats, dont le SNES dirigés par la tendance Unité et action (proche du Parti communiste français). Le SNESup, lui aussi dirigé par cette tendance, les a rejoints. La FEN est devenue en 2000 UNSA Éducation.


Le SNESup syndique l'ensemble des enseignants exerçant dans les établissements publics d'enseignement supérieur, quel que soit leur statut. Les établissements peuvent aussi bien dépendre du ministère de l’Éducation nationale (universités, écoles d'ingénieurs, IUFM, grands établissements, écoles françaises à l'étranger…) que d'autres ministères. On trouve des syndiqués au SNESup dans des établissements dépendant du ministère de l'Agriculture et de la Pêche (écoles nationales agronomiques) ou au ministère la Culture (écoles d'architecture) par exemple.


Comme tout syndicat professionnel de salarié, le but principal du SNESup est la défense des intérêts matériels et moraux, économiques et professionnels des enseignants en activité ou à la retraite. Pour cela, il s'attelle à la défense les cas individuels comme des combats collectifs. Son action est aussi bien nationale qu'internationale. Rappelons qu'il a existé des syndiqués dans les anciennes colonies (particulièrement en Algérie). Le SNESup a aussi été partie prenante de la Fédération internationale des syndicats de l'enseignement (FISE), relevant de la Fédération syndicale mondiale (FSM).


Présentation du contenu :

Le fonds 2001 032 provient du siège national du SNESup, il renferme les dossiers du secrétariat, de la trésorerie, de la commission des conflits et de quelque congrès. La présence de sous-série concernant le Conseil national de l'Enseignement et de la Recherche (CNESER) (séance, etc.) et du Conseil national des universités (CNU) est remarquable, et assez inédite. Les dossiers de cas individuels de carrière sont l'autre point fort du fonds.


Le fonds 2012 028 contient les dossiers concernant l'organisation du syndicat (instances, tendance, vie syndicale, correspondance), les adhérents, le personnel, la comptabilité et les contacts. Il contient également des dossiers concernant l'activité du syndicat. Enfin, des documents de communication, de la documentation et des publications sont également présents.