Nom du fonds :

Société nouvelle de Bonneterie des Hautes Voies (Marcq-en-Baroeul, Nord)

Entrée :

2000 053

Niveau de description :

fonds

Fonds rattaché :

Pièces isolées

Société nouvelle de Bonneterie des Hautes Voies

Dates extrêmes :

1988-1999

Importance matérielle :

0,25m.l

Statut :

archives privées appartenant à l'État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

Libre

Instrument de recherche :

accès à l'inventaire (pdf 75 Ko)

Répertoire numérique rédigé en mars 2011 par Aurélie Facon, stagiaire en Master 1 Monde du travail et archivistique de l'Université Charles de Gaulle-Lille 3, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d'études documentaires.

Brochures thématiques :

activité textile

Comités d'Entreprise


Présentation de l'entrée :

Ce fonds de la Société nouvelle de bonneterie des Hautes Voies a été retrouvé à l'accueil du Centre des archives du monde du travail en décembre 2000 sans pièces juridiques et sans indications de sa provenance. Laurent Roquette, propriétaire du fonds, en a fait don aux Archives nationales du monde du travail par lettre d’intention de don du 27 juillet 2016. Ce fonds se compose de six registres.


Notice historique ou biographique :

Fondée en 1884, la Société nouvelle de bonneterie des Hautes Voies (BDHV), 41 rue des Hautes Voies, 59700 Marcq-en-Baroeul (Nord), est une société en nom collectif qui appartient à l'entreprise PHILDAR. La société est spécialisée dans la fabrication et le formage de chaussettes et de collants épais. Elle possède, alors, un outillage moderne composé de 225 métiers et emploie 118 salariés. La BDHV fabrique principalement pour la maison mère PHILDAR et l'entreprise VIRGIL (une marque de l'entreprise PHILDAR). Elle vend aussi sa production à des clients comme Auchan, Décathlon, Kiabi ou Bestiss. Elle est dirigée jusqu'en 1996 par Bernard Lelièvre, puis par Yves Vandenabeele.

Lors de sa reprise par la S.A Agofroy et après un plan social, elle devient une société anonyme spécialisée dans la confection de chaussettes en 1993.

Le fonds de la BDHV est très lacunaire et comporte uniquement les registres des délégués du personnel, du comité d'entreprise et du comité d'hygiène sécurité et conditions de travail (CHSCT). Mais les registres apportent néanmoins un témoignage précieux sur les relations entre employés et patrons et leurs discussions sur le fonctionnement de l'entreprise.


Présentation du contenu :


2000 053 001-002

Entreprise

1988-1997

2000 053 003-006

Comité d'entreprise

1991-1999