Nom du fonds :

MINES DE LENS

Entrée :

1994 055

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés

2006 001

AGENCE NATIONALE POUR LA GARANTIE DES DROITS DES MINEURS - ANGDM. / Mines de Lens. - Dossiers des mineurs nés avant 1900. 1870-1983

2002 056

Charbonnages de France

Dates extrêmes :

1853 - 1968

Importance matérielle :

37,75 m.l., 506 unités documentaires

Statut :

Archives publiques

Modalités d'entrée :


Conditions d'accès :

Selon le Code du Patrimoine, communication libre,

Instrument de recherche :

(pdf 155 Ko)

Inventaire et classement en 1995 par Lylian Pothron et François Lefebvre sous la direction d'Armelle Le Goff, conservateur. Inventaire complété en 2008 par Valentine Leignel, étudiante en première année du Master Monde du Travail, Mémoire et Patrimoine, spécialisation archivistique de l'université de Lille III, et de Charles-Antoine Lelong, de la même formation, en 2013, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.

Brochure thématique :

Généalogie


Présentation de l’entrée :

Les archives des mines de Lens conservées jusqu'en 1994 aux Archives départementales du Pas-de-Calais (conventions signées le 21 avril 1967 et le 1er décembre 1976 entre les Houillères du bassin Nord-Pas-de-Calais et le département du Pas-de-Calais) ont été transférées au CAMT en octobre 1994.


Notice historique :

C'est à trois industriels lillois que l'on doit en 1849, les premiers sondages et la découverte de veines de charbon dans la région lensoise. Les trois hommes s'associent alors avec la compagnie de Vicoigne qui avance la moitié des actions à la Société de Lens. Le 12 février 1852, cette dernière prend la forme d'une société civile. Le 23 octobre suivant, un nouveau décret interdit les réunions des concessions, de sorte que la compagnie de Lens rachète les parts de son associé. Enfin, en 1853, un décret parait et attribue à Lens une concession de 6 939 hectares.


Les débuts de la compagnie sont assez laborieux : en 1855 la production n'est que de 38 000 tonnes par an et à la fin de cette décennie, avec deux fosses en activité, elle atteint à peine les 100 000 tonnes. A partir de 1860, la production et les effectifs augmentent régulièrement à mesure que de nouvelles fosses sont foncées. Ainsi en 1870, on compte quatre fosses, 1 538 mineurs et 566 ouvriers du jour. En 1873, la fosse 6 est rachetée à la Compagnie des mines de Douvrin et en 1880, la production totale atteint les 924 000 tonnes. Dix ans plus tard, elle arrive à 1 728 000 tonnes, et on compte 6 400 ouvriers et employés, 870 enfants et 29 femmes travaillant pour la Compagnie des mines de Lens.


A cette augmentation des effectifs répond aussi une politique tout a fait paternaliste de la part de la société pour fixer son personnel. Ainsi en 1898, on compte 3 713 maisons (louées au prix de 5 à 10 francs par mois) réservées au personnel, des écoles privées sont bâties (on y dénombre 2 504 enfants) et la Compagnie accorde aussi des subventions aux caisses de secours et de retraites.


Progressivement, une coopérative de consommation est mise en place, de même que des sociétés de musique ou des associations de jeu. A la veille de 1914, avec 16 fosses en activité, la société atteint une production de 3 867 197 tonnes, elle est la plus puissante compagnie houillère française : 16 319 ouvriers y travaillent, 7 474 maisons ont été construites, de même que 210 kilomètres de voies ferrées.


En 1918, tout est détruit. Il faut attendre le 2 novembre 1920 pour que le dénoyage des fosses puisse commencer. Progressivement, les blessures se cicatrisent, ainsi en 1928, 18 sièges d'extraction sont rétablis et en 1939, les 33 puits sont munis de leur chevalement définitif, de même que 302 kilomètres de voies ferrées ont été installés.


En 1920, Lens a absorbé Meurchin, et à la veille de la Seconde Guerre mondiale, on compte 17 333 ouvriers et 10 000 maisons appartenant à la société.


Après le conflit, la nationalisation des anciennes compagnies minières s'effectue en deux temps. L'ordonnance du 13 décembre 1944 institue les Houillères nationales du Nord et du Pas-de-Calais, et la loi du 17 mai 1946 crée les Houillères du bassin du Nord et du Pas-de-Calais. Situé au centre du bassin, le Groupe de Lens reprend les limites des anciennes compagnies de Lens, Meurchin, Douvrin et Annoeullin et s'étend sur 8 924 hectares.


Présentation du contenu :

Constitution, conseils et assemblées, direction générale, affaires financières, comptabilité, domaine, affaires commerciales, exploitation, contentieux : statuts imprimés ; cartes et plans ; brochures présentant la société ; procès verbaux des assemblées générales ; rapports du conseil d'administration aux assemblées générales ; délibérations du conseil d'administration ; documents techniques comptables.


Personnels :