Nom du fonds :

Banque hypothécaire franco-argentine

Entrée :

103 AQ (1996 061)

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

211 AQ

Société financière de Rosario

153_AQ

Compagnie financière de Suez

Dates extrêmes :

1901-1969

Importance matérielle :

55,75 m.l.

Statut :

archives publiques

Modalités d'entrée :

dépôt devenu versement par la loi de nationalisation de 1982

Conditions d'accès :

immédiatement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 411 Ko)

Inventaire réalisé en 1970 par Isabelle Brot et F. Bosman.

Brochure thématique :

Négoce, courtage, banque


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré en 1970 aux Archives nationales Site de Paris, sous le numéro d'entrée 103 AQ. Il s'agit d'un dépôt de la Compagnie financière de Suez et de l'Union parisienne du 15 décembre 1970 (n°2299).

La Compagnie financière de Suez ayant été nationalisée en 1982 ces archives sont donc devenues publiques.

Ont été recueillies les archives des sièges sociaux, situés à Paris, où était centralisé tout l'essentiel de la gestion des entreprises.


Ce fonds a été transféré en 1996 au Centre des archives du monde du travail, sous le numéro d'entrée 1996 061.


Une autre partie de ce fonds se trouve dans l'entrée 2011 030 Compagnie financière de Suez, il s'agit du service des titres (2011 030 0001-0234).


Notice historique ou biographique :

Fondée le 8 juin 1905, sous les auspices de la Banque de l'Union parisienne et avec le concours de la Société générale de Belgique, la Banque hypothécaire franco-argentine, dont le siège social est à Paris, a pour objet les opérations de crédit hypothécaire en République argentine.

Jusqu'à la crise de 1929, cet établissement bénéfice d'une période de prospérité et peut accroître le volume de ses prêts. Par la suite, la Banque subit le contrecoup des crises politiques et économiques qui secouent l'Argentine et doit accepter le remboursement de ses prêts en monnaie dépréciée ; elle est obligée de se porter acquéreur des gages saisis sur ses créanciers et se trouve ainsi à la tête d'un important domaine rural, dont la gestion est confiée à une société filiale, la Cominda, créée en 1938.

En 1952, la Banque absorbe la Compagnie générale financière France-Amérique latine (issue elle-même de la Compagnie générale de chemins de fer dans la province de Buenos Aires, nationalisée en 1946) et étend son activité à des placements industriels et commerciaux, répondant ainsi aux besoins de trésorerie des entreprises et au développement économique du pays. Elle absorbe, en 1960, la Compagnie financière de Rosario, société d'investissement qui avait pris la suite de la Compagnie du chemin de fer de Rosario à Puerto-Belgrano, lors de la nationalisation de cette dernière en 1947. Toutefois la Banque hypothécaire franco-argentine continue de procéder à la réalisation de ses actifs et à la cession progressive de son portefeuille ; elle fusionne en 1970 avec la Compagnie financière de Suez et de l'Union parisienne.


Présentation du contenu :


103 AQ 1-250,

2011 030 0001-0234

Banque hypothécaire franco-argentine

1905-1969

103 AQ 251-408

Compagnie générale de chemins de fer dans la province de Buenos Aires et Compagnie générale financière France-Amérique latine

1904-1957

103 AQ 409-483

Compagnie du chemin de fer de Rosario à Puerto-Belgrano et Société financière Rosario-Puerto-Belgrano

1901-1966