Chevalement

Mines et mineurs de charbon

entre réalité et imaginaire

La gestion des compagnies

Accueil > L´exploitation du charbon > Les compagnies minières : Gestion

Les compagnies minières sont de véritables entreprises. Leur bon fonctionnement exige un lourd travail d´administration et, surtout, de gestion économique : surveillance des stocks et des ventes, bilans des frais engagés et des bénéfices perçus… Les documents issus de cette activité représentent une part non négligeable des fonds de compagnies minières conservés aux ANMT.


Les assemblées générales et les conseils d´administration sont l´occasion de dresser des bilans du fonctionnement de la compagnie : il faut trouver un équilibre entre les quantités de charbon produites, et la demande, afin de satisfaire les clients sans trop augmenter les stocks, ce qui conduirait à diminuer les prix. Inventaires et journaux de vente sont donc des documents indispensables.

Rapports Registre des rapports des assemblées générales de la Compagnie des mines de la Grand´Combe, 1836-1850, et rapport au conseil d´administration de la Société des mines de Carmaux, 1921.ANMT, Fonds de la Compagnie des mines de la Grand'Combe, 1995 049 159ANMT, Fonds des HBNPC, 1994 059 210 Fourniture de houilleCompagnie des mines de Campagnac : grand livre de fourniture de houille à la marine impériale, 1869.ANMT, Fonds de la Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville, 59 AQ 430 Inventaires Charbonnages des Deux-Sèvres et Charbonnages du Centre : grand livre des charbons en stock, 1907-1909, et livre d´inventaires, 1926-1941.ANMT, Fonds de la Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville, 59 AQ 112 et 443 Journaux de vente Société lorraine de carbonisation et Houillère de Commentry : journaux de vente, 1829 et 1937-1942.ANMT, Fonds des HBNPC - Groupe de Douai, 1994 008 749ANMT, Fonds de la Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville, 59 AQ 919
M. de Peyerimhoff Comité central des houillères de France : album photo des dirigeants, s.d. Henri Marie Joseph Hercule de Peyerimhoff de Fontenelle (1871-1953), vice-président et président du Comité central des houillères jusqu´à sa dissolution fin 1940. Il a aussi présidé l´Union des Mines (1923-1932) et diverses sociétés minières : Dourges (Pas-de-Calais), Sarre (Allemagne), Phosphates de Constantine (Algérie). Il est élu en 1952 membre libre de l´Académie des sciences morales et politiques.ANMT, Fonds de la Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville, 59 AQ 432 Arrêt de la Cour d'appel de Douai Compagnie des mines d'Aniche : intérêts revendiqués jusque sous Napoléon III par les nobles émigrés pendant la Révolution : arrêt de la Cour d'appel de Douai, mars 1862.ANMT, Fonds des HBNPC - Groupe de Douai, 1994 015 010 Recours en Conseil d'État Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville : recours en Conseil d'État de la S.A. Commentry-Fourchambault, 1876.ANMT, Fonds de la Société de Fourchambault, Commentry et Decazeville, 59 AQ 534 Inscription contre une expropriation Houillères du bassin Nord-Pas-de-Calais : photographie d´une inscription d´un particulier exproprié au profit de la Compagnie des mines de Marles (Pas-de-Calais), 1932.ANMT, Fonds des HBNPC - Marles, 1994 048 002

Le développement des compagnies minières, et surtout leur succès, ne manquent pas d´attiser des rancœurs : les anciens nobles cherchent à faire valoir leurs droits sur les sous-sols, sur lesquels l´État a affirmé son droit de propriété au moment de la Révolution ; les petits particuliers refusent les expropriations. Les compagnies doivent donc aussi défendre leurs intérêts face à la justice, parfois même en s´opposant à des décisions de l´État.