Chevalement

Mines et mineurs de charbon

entre réalité et imaginaire

L'action syndicale

Accueil > Les difficultés et les crises > Le syndicalisme : Action syndicale

Le syndicalisme ouvrier est né dans le bassin minier de Saint-Etienne (Loire) sous l´égide de Michel Rondet. Il gagne Carmaux (Tarn) puis le Nord-Pas-de-Calais sous la houlette de Basly et de Lamendin.

La Fédération minière ne rejoint qu´en 1908 la Confédération générale du travail créée en 1895. La Confédération française des travailleurs chrétiens s´organise à partir de 1919 (Saint-Etienne et Nord-Pas-de-Calais). Après la Seconde guerre mondiale, la division syndicale devient plus marquée : Force Ouvrière se démarque de la CGT en 1948 et la Confédération française démocratique du travail quitte en 1964 la CFTC.

Le patronat a aussi son syndicat professionnel : le Comité central des houillères de France, organisé à partir de 1880 sous l´impulsion de Darcy. Il maintient l´autonomie des bassins et refuse jusqu´à la Première guerre mondiale toute entente nationale avec les syndicats ouvriers.


Les divers syndicats d´ouvriers mineurs tiennent régulièrement des réunions pour définir leurs positions. Ils participent également aux congrès internationaux. Plusieurs fois, les syndicats ont obtenu de réelles victoires sur le patronat, comme par exemple le vote de la loi des 8 heures au fond en 1919.

Négociations et victoires syndicales Mines de Béthune : convention d´Arras, 1891, et procès-verbal des négociations tenues à Paris quelques jours après la catastrophe de Courrières, 1906.ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026ANMT, Fonds Rolande Trempé, 2005 044 Meetings et congrès Meetings et congrès nationaux ou internationaux : presse, circulaire, affiche, 1900-1966.ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026ANMT, Fonds Rolande Trempé, 2005 044ANMT, Fonds des mineurs CFDT – Nord-Pas-de-Calais, 2004 030 120 Vote et application de la loi des 8 heures Mines de Béthune : article de presse sur le vote de la loi des 8 heures, courrier sur son application, 1919. ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026 Circulaire Mines de Béthune : circulaire du ministre du Travail, de l´Hygiène, de l´Assistance et de la Prévoyance sociale aux ingénieurs en chef des mines, 1926. ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026
Affiches Outils de communication des syndicats : affiches, 1942-1977.ANMT, Fonds des HBNPC - Courrières, 1994 056 030ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026ANMT, Fonds de l´Union régionale des syndicats CFDT, 1994 024 302 Journaux et brochures Outils de communication des syndicats : journaux et brochures, 1949-1986. ANMT, Fonds des Charbonnages de France, 2004 001 V1 274ANMT, Fonds Michel Hug, 1994 014 Union régionale des mines CFDT Union régionale CFDT Mines : la reconversion des mineurs en Savoie, 1989, et tampon officiel remis au CAMT avec les archives, [2004]. ANMT, Fonds des mineurs CFDT – Nord-Pas-de-Calais, 2004 030 126 et 128 Vie syndicale Vie syndicale : cahier de revendications, documents de Charbonnages de France sur la gestion de la situation syndicale, etc., 1903-1985. ANMT, Fonds des HBNPC - Mines de Béthune, 1994 026ANMT, Fonds des HBNPC - Courrières, 1994 056 086ANMT, Fonds Michel Hug, 1994 014ANMT, Fonds des Charbonnages de France, 2004 001 V1 274

Les revendications syndicales touchent surtout à l´amélioration des conditions de travail (réduction des heures, sécurité) et à l´augmentation des salaires. Après la Seconde Guerre mondiale, la fermeture programmée des mines entraîne un changement dans les revendications, les mineurs cherchant désormais avant tout à préserver leur emploi. Les syndicats communiquent surtout par des affiches, journaux et brochures.