Chevalement

Mines et mineurs de charbon

entre réalité et imaginaire

Introduction

Accueil > Les difficultés et les crises

L´histoire des mineurs est remplie d´accidents. Les dangers sont partout  : inondations, éboulements, et bien sûr, le grisou qui s´enflamme... Les grandes catastrophes ont marqué la mémoire des populations, qu´elles soient proches ou non du monde de la mine. Mais il faut aussi se rappeler qu´au quotidien, le nombre de blessés reste très important.

La pénibilité et la dangerosité du travail d´extraction du charbon ont été à l´origine de nombreux conflits syndicaux tout au long de l´histoire de l´exploitation minière. Les retards techniques se font cruellement sentir pendant les deux guerres mondiales, alors qu´on demande aux mineurs de produire toujours plus dans des conditions extrêmement difficiles : il faut continuer à extraire coûte que coûte, malgré les infrastructures endommagées, le rationnement qui épuise les corps, et alors que la main-d´œuvre manque. Les grèves sont cependant durement réprimées dans les mines passées sous autorité allemande.

Pourtant, la fin des guerres ne signifie pas la fin des difficultés pour le monde charbonnier : la reconstruction demande des efforts importants, mais alors que la production atteint des sommets, la concurrence d´autres énergies oblige l´État à envisager la fermeture progressive des bassins. Au lieu de se battre pour l´amélioration de leurs conditions de travail, les mineurs finissent par lutter pour conserver leurs emplois.

Au travers des documents exposés dans les pages suivantes, vous découvrirez comment ouvriers et patrons ont fait face à ces situations de crise, qui ont marqué les siècles de l´exploitation charbonnière.

Montez de la mine, descendez des collines... « Montez de la mine, descendez des collines... » : couverture d´une brochure, [1992-1993].ANMT, Fonds Rolande Trempé, 2005 044