COMPAGNIE DES MINES DE LA GRAND'COMBE

90 AQ
Niveau de description : fonds

 fonds rattaché : Caisse autonome des retraites des ouvriers mineurs(C.A.R.O.M.)
 Sous-fonds rattachés : Société Grand'Combienne coopérative d'alimentation
Société grand'Combienne d'éclairage et de distribution d'eau
Société Grand'Combienne d'éclairage et d'énergie
Société des mines de Trets
Société des mines et usines de Vialas

Dates extrêmes : 1832-1947
Importance matérielle : 241 unités documentaires
Modalités d'entrée :
dépôt des Houillères du bassin des Cévennes (1958)
Conditions d'accès : librement communicable
Instrument de recherche : inventaire 90 AQ(pdf 81 Ko) inventaire par B. Gille
Brochure thématique : généalogie

Notice historique :
L'exploitation du bassin houiller d'Alès remonte au XIIIesiècle. A partir de 1773, Alexandre Tubeuf qui avait obtenu le privilège d'exploiter les mines de la région d'Alès en tira des profits importants ; mais il entra en conflit avec les propriétaires du sol et, au début du XIXe siècle, la concession de la Grand'Combe fut accordée à la famille de Castries. Entre 1818 et 1826, des regroupements de concessions eurent lieu, et aboutirent à la création de la Société civile des houillères de la Grand'Combe.

En 1830, le maréchal Soult, fondateur des forges d'Alès et président du canal de Beaucaire, songea à relier le bassin au canal et chargea Paulin Talabot d'en étudier la possibilité. Ce dernier fonda, en 1836, avec l'appui de la maison Rothschild, de commerçants marseillais et de l'État, la Compagnie des houillères de la Grand'Combeet des chemins de fer du Gard, société en commandite et en nom collectif. Par la suite, les chemins de fer de Nîmes à Beaucaire et de Nîmes à Alès furent cédés, en 1852, à la Compagnie du chemin de fer de Lyon à Avignon, qui fusionna plus tard avec le PLM.

La société fut transformée en société anonyme en 1855 sous la dénomination de Compagnie des mines de la Grand'Combe ; elle absorba, en 1877, la Compagnie des mines de Trets (Bouches-du-Rhône).

Une partie seulement des archives de la Grand'Combe a été déposée aux Archives nationales ; un versement complémentaire a eu lieu en 1965 aux Archives départementales du Gard (18 J : dossiers sur le personnel et l'exploitation ; registres de paie ; comptabilité), mais les Houillères de bassin du Centre et du Midi, auxquelles ont été rattachées les Houillères des Cévennes, détiennent encore d'importantes séries (procès-verbaux du conseil de 1863 à 1933, correspondance de la direction).

Présentation du contenu :

90 AQ 1 et 2 Procès-verbaux du conseil.1907-1942

90 AQ 3 Répertoire des décisions du conseil.1931-1942

90 AQ 4 Procès-verbaux du comité du Midi.1932-1943

90 AQ 6 à 10 Rapports aux assemblées générales.1851-1945

90 AQ 11 à 15 Registres de présence au conseil.1897-1939

90 AQ 16 à 50 Dossiers des assemblées générales ordinaires.1852-1946

90 AQ 51 à 70 Dossiers des assemblées générales extraordinaires.1920-1944

90 AQ 71 à 74 Rapports des tournées d'inspection.1887-1896

90 AQ 75 et 76 Rapports du directeur au conseil.1899-1914

90 AQ 77 à 106 Etats mensuels d'activité.1909-1923

90 AQ 107 à 125 Dossiers d'études techniques.1832-1944

90 AQ 126 à 139 Dossiers d'études des questions ouvrières.1870-1947

90 AQ 140 à 145 Dossiers d'études des questions commerciales.1877-1946

90 AQ 146 à 154 Dossiers d'études des questions financières.1870-1945

90 AQ 155 à 168 Participations.1903-1947

90 AQ 169 à 184 Divers (groupements et syndicats professionnels).1844-1946

90 AQ 185 Centenaire de la compagnie.1936

90 AQ 186 et 187 Registre de transferts d'actions.
90 AQ 188 à 211 Inventaires.1895-1945

90 AQ 240 et 241 Photographies de la Grand'Combe.1899-1923