Nom du fonds :

Caisse d'épargne et de prévoyance de Paris, puis Caisse d'épargne de Paris

Entrées :

88 AQ (1996 072), 195 AQ (1997 090)

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

  • entrée 88 AQ : 1819-1950

  • entrée 195 AQ : 1941-1946

Importances matérielle :

  • entrée 88 AQ : 0,70 m.l. (15 unités documentaires, 5 Cauchard)

  • entrée 195 AQ : 1,40 m.l. (12 unités documentaires ou 12 cartons CAUCHARD)

Statut :

archives publiques

Modalités d'entrée :

  • entrée 88 AQ : don

  • entrée 195 AQ : dépôt

Conditions d'accès :

immédiatement communicable

Instruments de recherche :

(pdf 54 Ko)

88 AQ : inventaire par I. Brot

(pdf 60 Ko)

195 AQ : répertoire numérique réalisé en 1995 par F. Hildesheimer, et complété en 2007 par Françoise Bosman, directrice du CAMT.

Brochure thématique :

Négoce, courtage, banque


Présentation de l'entrée :

Ce fonds se compose de deux entrées.


La première est parvenue aux Archives nationales Site de Paris en 1952, sous le numéro d'entrée 88 AQ. Il s'agit d'un don de la Caisse d'épargne et de prévoyance de Paris (n° : 862). Il a été transféré en 1996 au Centre des archives du monde du travail, sous le numéro d'entrée 1996 072.


Le seconde est parvenue le 7 octobre 1987 puis le 30 octobre 1995 aux Archives nationales, site de Paris, sous la cote 195 AQ. Il s'agit d'un dépôt de la Caisse d'épargne Ile-de-France Paris. Il a été transféré en 1997 au Centre des archives du monde du travail à Roubaix, sous le numéro d'entrée 1997 090.


Notice historique ou biographique :

La première Caisse d'épargne, celle de Paris, est fondée en 1818 par le banquier Benjamin Delessert et le duc de La Rochefoucauld-Liancourt afin de recevoir l'épargne des classes pauvres et de l'employer en fonds publics, c'est-à-dire en rentes. Cette création est imitée dans plusieurs villes de province, mais seule la Caisse d'épargne et de prévoyance de Paris connaît un essor remarquable dès ses débuts. La loi du 5 juin 1835, qui définit le statut des caisses d'épargne, établissements d'utilité publique à but non lucratif, consacre le principe de l'intervention de l’État et des municipalités dans leur organisation et leur fonctionnement.

Au cours des années, la Caisse d'épargne de Paris a à subir le contrecoup des crises économiques ainsi que la concurrence de la Caisse nationale d'épargne, fondée en 1881.

Les rapports annuels imprimés des opérations de la Caisse fournissent des statistiques des déposants par catégories sociales ; de 1836 à 1866, ils donnent également un résumé des opérations des caisses d'épargne de province.


En 1941, la Caisse d'épargne de Paris fut constituée séquestre par la Devisenschutz Kommando des valeurs saisies par l'occupant. Les dossiers, classés dans l'ordre alphabétique des possesseurs de coffre, contiennent des procès-verbaux d'ouverture de coffres et de remises, ainsi que des reçus.


Présentation du contenu :



Entrée 88 AQ


88 AQ 1

Rapports du conseil des directeurs à l'assemblée générale des fondateurs et des administrateurs.

1819-1829


Rapports et comptes rendus des opérations de la Caisse présentés à l'assemblée générale des directeurs et administrateurs.

1830-1850

88 AQ 2-9

Rapports et comptes rendus des opérations de la Caisse présentés à l'assemblée générale des directeurs et administrateurs

1851-1950


Entrée 195 AQ


195 AQ 1-12

Valeurs saisies en 1941. Dossiers par détenteur ; correspondance avec le Commissariat aux affaires juives.

1941-1946