Nom du fonds :

COMPAGNIE UNIVERSELLE DU CANAL DE PANAMA

Entrées :

7 AQ (1996 038), 2006 058 M ; 2001 007

Niveau de description :

Fonds

Fonds rattachés :

153 AQ

Compagnie maritime universelle du Canal de Suez

2000 042

Association du souvenir de Ferdinand de Lesseps et du canal de Suez

Dates extrêmes :

  • 7 AQ : 1846-1908

  • 2001 007 : 1879-1909

Importances matérielles :

  • 7 AQ : 50 unités documentaires, soit 6,30 mètres linéaires

  • 2001 007 : 10 unités documentaires, soit 1 mètre linéaire

Statuts :

  • 7 AQ : propriété de l'État

  • 2001 007 : archives privées déposées

Modalités d'entrée :

  • 7 AQ : dons, achats

  • 2001 007 : dépôt de l'Association des amis de Ferdinand de Lesseps

Conditions d'accès :

  • 7 AQ : librement communicable

  • 2001 007 : communicable sur autorisation

Instruments de recherche :

(pdf 160 Ko)

7 AQ : bordereau réalisé par E. Guillemot en 1930, complété en 2006, 2009 et 2017 par Gersende Piernas, chargée d'études documentaires.

(pdf 016 Ko)

2001 007 : bordereau réalisé en août 2006 par Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.

Brochures thématiques :

Domaine maritime

Généalogie



Présentation de l’entrée :

Ce fonds se compose de documents relatifs à la Société de Panama (Compagnie universelle du canal interocéanique), soit des archives soit des publications. Ils sont entrés dès 1930 aux Archives nationales par voie de don ou d'achat. Ils sont la propriété de l’État et constituent un fonds ouvert.

En 2014, la Justice belge a restitué 16 documents volés par M. Fiey dans les années 2000. Ils ont été réintégrés dans leurs cotes d’origine : 7 AQ 20 et 21.


Notice historique :

Si l'idée d'un canal à travers l'isthme de Panama est ancienne, c'est seulement en 1879 que Ferdinand de Lesseps crée une compagnie universelle analogue à celle de Suez. Le capital insuffisant doit être complété par des émissions d'obligations qui atteignent presque un milliard et demi, alors que le coût d'ensemble avait été évalué à l'origine à un peu plus de 500 millions. Malgré cela, les travaux n'avancent que très lentement et le 2 décembre 1888, la société suspend ses payements. Un liquidateur et un mandataire représentant les obligataires sont nommés, tandis que se déroulent des procès retentissants. Après un essai de reconstitution d'une société nouvelle en 1894, les droits de l'ancienne société sont vendus aux États-Unis en 1904. Le canal est achevé et ouvert au trafic maritime en 1914.


Présentation du contenu :