Nom du fonds :

Émile MAURIN, Administrateur des postes

Entrée :

6 AQ

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés

Sans

Dates extrêmes :

1670-1945

Importance matérielle :

2,40 m.l (18 cartons Cauchard)

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

don et achat

Conditions d'accès :

librement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 090 Ko)

Inventaire repris et complété en 2008 par Valentine Leignel, étudiante en première année du Master Professionnel Monde du travail, Mémoire et Patrimoine, spécialisation archivistique de l’Université de Lille III, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.


Entrée:

Première entrée :

1932-1935

Fonds concernés

6 AQ 13-14, 16-17, 20, 22-23, 35-80 (initialement coté 6 AQ 1-22, voir la table de correspondance de cotes.)

Dates extrêmes :

1670-1880

Importance matérielle :

2,86 m.l. (22 cartons Cauchard)

Modalités d'entrée :

Don

Conditions d'accès :

libre

Instrument de recherche :

inventaire réalisé par G. Bourgin.


Présentation du don :

Les papiers Maurin ont été donnés aux Archives Nationales en 1932-1935 par Madame Bonnefoy.

Ce fonds était originalement coté en AB XIX puis recoté en 6 AQ au moment de la création de la section des archives économiques et sociales. Il a été transféré au CAMT à Roubaix en 1996 sous le numéro d’entrée 1996 037. Ce fonds contient quelques documents concernant la carrière d’Émile Maurin (correspondance, notes, dossiers de missions, etc.), mais il rassemble surtout une riche documentation sur le service des postes, son histoire, ses réformes et les relations internationales allant du XVe au XIXe siècle.


À la reprise du fonds, pour intégrer l’achat de 1995, certains documents ont été notés comme manquants :


Entrée

Deuxième entrée :

1995

Fonds concernés

6 AQ 1-13, 15, 18-19, 21, 24-34, 81-121

Dates extrêmes :

1812-1945.

Importance matérielle :

0,12 m.l. (1 carton Cauchard)

Modalités d'entrée :

achat

Conditions d'accès :

libre

Instrument de recherche :

inventaire réalisé en 2008 par Valentine Leignel, étudiante en première année du Master Professionnel Monde du travail, Mémoire et Patrimoine, spécialisation archivistique de l’Université de Lille III, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires


Présentation de l'achat :

Ces documents ont été achetés le 14 novembre 1995 par la Direction des Archives de France à l’hôtel Drouot. Ce complément est entré au CAMT sous le numéro d’entrée 1995 070 aux Archives Nationales du Monde du Travail à Roubaix. Il s’agit de papiers personnels et professionnels d’Émile Maurin (actes d’État civil, diplômes, états de service, passeports, etc). qui permettent de retracer sa carrière. Ce fonds contient également une riche correspondance échangée avec des personnalités importantes du XIXe siècle. À noter, une des lettres date de 1945, il s’agit sans doute d’un ajout postérieur au décès de M. Maurin.

À la reprise de l’achat, pour l’intégrer dans le don, certains documents ont été notés comme manquants : lettre de C. Delaunay datant du 9 avril 1866.


Biographie :

Pierre, Auguste Marie Émile Maurin est né le 7 juillet 1815 à Yssingeaux en Haute-Loire. Il fit ses études au Collège de France de Lyon. Émile Maurin se maria le 24 juillet 1851 avec Louise Amélie Courisset-Lamotte à la mairie du deuxième arrondissement de Paris. Il a fait toute sa carrière dans l'administration des postes (1837-1867).

Il commença sa carrière dans l’administration des postes en 1837 en tant que surnuméraire au service d’exploitation de Paris puis devient commis jusqu’en 1839. Il passa ensuite au service des paquebots en tant que commissaire de bord sur les paquebots de la Méditerranée puis commis en 1841 sur ces mêmes paquebots. Il retourna à Paris en 1842 en tant que sous-chef du bureau de la correspondance étrangère. En 1847, il devint agent des postes sur les lignes transatlantiques. Il fut rappelé au bureau de la correspondance étrangère en 1848 en tant que remplaçant provisoire du chef de bureau. Il prit la tête de ce service en 1852. Il y joua un rôle essentiel comme le prouve les nombreuses lettres d’éloges et de recommandations le concernant provenant de divers pays étrangers présentes dans ce fonds. Il devient administrateur des postes en 1864 avant de prendre sa retraite en avril 1867. Il fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1850, Officier en 1862 et Commandeur en 1866. Il fut également Chevalier des Ordres de Léopold de Belgique, de Charles II d’Espagne.

Émile Maurin mourut le 19 février 1904 à Nice.


Présentation du contenu :

6 AQ 1-80

Archives professionnelles

1670-1897

1-34

Dossier de carrière d’Émile Maurin

1820-1897

35-80

Dossiers professionnels

1670-1880

6 AQ 81-121

Archives personnelles

1813-1945

81-118

Papiers d’Émile Maurin

1813-1945

119-121

Papiers du Chanoine Maurin

1855-1895