BANQUE MIRABAUD

215 AQ (1997 107)
Niveau de description : fonds

Dates extrêmes : 1838-1983
Importance matérielle : 6 unités documentaires, 0,5 mètre linéaire
Modalités d'entrée : don (1995)
Conditions d'accès : communicable sur autorisation
Instrument de recherche : répertoire par V. Dignac, 4 p.
Brochure thématique : Négoce, courtage et banque

Notice historique :
Famille protestante, les Mirabaud se sont établis à Genève comme épiciers-droguistes à la fin du XVIIIesiècle. Jacques Mirabaud (1784-1864) entre à la banque milanaise Labaume et, en 1814, fonde son propre établissement. Son second fils, Henri (1821-1893) s'établit en France et s'associe avec son beau-père, le banquier Paccard. La banque, qui devient en 1878 Mirabaud, Paccard, Puerari et Cies'intègre activement au monde de la finance protestante et acquiert un rayonnement mondial (minerais et métaux non ferreux en Afrique du Nord, Amérique latine et Sud-Est de l'Europe). Devenue en 1907 Mirabaud et Cie, elle conserve un statut strictement familial, jusqu'à sa fusion en 1953 avec la Banque de l'Union parisienne.

Présentation du contenu :

215 AQ 1 Documents généraux, constitution de la société, statuts, règlement intérieur.

1838-1953

215 AQ 1-2 Commanditaires et gérants  ; personnel.

1859-1948

215 AQ 3 Comptabilité.

1922-1953

215 AQ 4 Documents relatifs à la société et à divers membres de la famille Mirabaud (1888-1958). Relations avec les banques (1925-1966).

1888-1966

215 AQ 5 Relations avec diverses sociétés du groupe.

1883-1975

215 AQ 6 Evacuation pendant la guerre de 1939-1945. Fusion avec la banque de l'Union parisienne (1953). Affaire de la compagnie des Mines de Bor en Yougoslavie (1939-1952).

1939-1952


Sources complémentaires (mise à jour de 1996) Archives du Crédit du Nord.

Le Service Archives de la Société générale conserve aussi des archives de la Banque Mirabaud et d'autres documents sont disponibles dans le fonds du Crédit du Nord, également conservé dans ce même service : www.socgen.com (ce lien ouvre une autre fenêtre)