Nom du fonds :

COMURHEX (Uranium Péchiney)

Entrée :

201 AQ

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés

sans

Dates extrêmes :

1955-1986

Importance matérielle :

19,7 mètres linéaires (134 unités documentaires, 2 unités en déficit 201 AQ 39-40)

Statut :

archives publiques

Modalités d'entrée :

versement

Conditions d'accès :

librement communicable selon la loi Archives 2008, sauf article 201 AQ 66 (50 ans, vie privée)

Instrument de recherche :

(pdf 117 Ko)

Répertoire méthodique réalisé en 1988 par H. Barbey, et complété en 2010 par Gersende Piernas, chargée d'études documentaires.

Brochure thématique :

Généalogie


Présentation de l'entrée

Ce fonds a été déposé par le groupe Péchiney en 1988 aux Archives nationales à Paris puis transféré au Centre des archives du monde du travail en 1997. De trente années (1955-1986) de recherche et de développement dans l’industrie de l’uranium, le groupe Péchiney a conservé un petit fonds homogène qui, s’il a perdu toute utilité industrielle, momentanément du moins, revêt un caractère historique non négligeable : aux côtés de la COGEMA (Compagnie générale des matières nucléaires), parfois en collaboration avec elle, Ugine-Kuhlmann fut le seul industriel français à assurer le traitement de l’uranium de l’extraction du minerai à sa conversion en hexafluorure, tout en ayant participé à des études et des réalisations sur tous les continents.

Ce fonds, qui a subi les épreuves de nombreux déménagements, se présente donc aujourd’hui comme un succédané, et peut-être un jour comme un indispensable complément des fonds conservés par le CEA, puis par la COGEMA et AREVA, à leur siège mais aussi dans les anciennes usines SIMO (Société industrielle des minerais de l'ouest) qui fonctionnent encore. Il a été purgé de dossiers techniques indispensables à la poursuite des recherches nucléaires que même la société).


Notice historique

La société COMURHEX (Conversion Métal URanium HEXafluorure), est créée en 1971 par la fusion des activités de l'usine de Malvési (début d'activité en 1959, Aube) et des Usines Chimiques de Pierrelatte (début d'exploitation en 1960, Drôme). C'est une filiale du groupe Péchiney, spécialisée dans le domaine de l’hydrométallurgie de l’uranium, héritière des sociétés Kuhlmann, Ugine-Kuhlmann, puis PUK et enfin Péchiney par le jeu des fusions et des cessions d’entreprises. Ces sociétés poursuivirent en effet, entre 1955 et 1986, une activité de recherche et de développement de procédés chimiques appliqués à l’industrie de l’extraction du minerai d’uranium. Devenues experts au niveau mondial, elles participèrent à l’édification de l’industrie nucléaire française, ainsi qu’à celle du quart des équipements mondiaux. Compte tenu de la banalisation des techniques que cette activité était chargée de créer puis de propager, elle a cessé d’être assurées par le groupe Péchiney à la fin 1986. En 1992, Péchiney cède la COMURHEX à la COGEMA, qui devient AREVA NC en mars 2006.


Le conseil d'administration de cette société anonyme est actuellement détenu à 100 % par AREVA NC, elle-même détenue à 100 % par AREVA, qui elle est détenue à 79 % par le Commissariat à l'énergie atomique. Cette entreprise appartient donc au secteur public selon l'article 2 de la directive 80/723/CEE de la Commission du 25 juin 1980 relative à la transparence des relations financières entre les Etats membres et les entreprises publiques). Ses archives sont donc publiques selon l'article 3 de la loi Archives de 1979, repris dans la loi Archives 2008.


Présentation du contenu :


201 AQ 1-2

DRDN.

1969-1982

201 AQ 3-30, 132, 134

SIMO : Usine de l’Ecarpière, Usine de Bessines, Usine de Saint-Priest-la-Prugne (Forez).

1955-1986

201 AQ 31-39, 129-130

Sociétés françaises : SFU, MINATOME, SCUMRA (Saint-Pierre-du-Cantal).

1969-1982

201 AQ 40-128, 131

Sociétés à l'étranger :

  • Algérie (SONAREM),

  • Argentine (MSP),

  • Australie (BEN LOMOND),

  • Brésil (NUCLEBAS),

  • Canada (AMOK),

  • Dong-Trieu, Italie (NOVAZZA),

  • Mauritanie (TOTAL Compagnie minière),

  • Namibie (ROSSING),

  • Niger (SOMAIRE, COMINAK),

  • Somalie (SOMALIE WABO),

  • Suède (Lilliuthatten),

  • USA,

  • Yougoslavie.

1967-1983