Nom du fonds :

Pierre BANCE, enseignant, journaliste, éditeur, militant anarchiste et syndicaliste révolutionnaire.

Entrée :

2013 058

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1900-2013

Importance matérielle :

44,8 mètres linéaires

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

librement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 223 Ko)

Bordereau méthodique détaillé réalisé par Frédérique Le Du, chargée d’études documentaires, Laurent Delacroix, adjoint technique et Marine Huguet, vacataire.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales du monde du travail (ANMT) en 2013. Il s’agit d’un don de Pierre Bance, acté par une lettre d’intention de don signée au 27 septembre 2013.

Le fonds témoigne des activités d’enseignant-chercheur en droit du travail, d’éditeur et de militant à la Confédération nationale du travail (CNT) de Pierre Bance. À ces dossiers s’ajoute une importante partie documentation, une bibliothèque et une collection d’affiches en rapport avec les activités syndicales et militantes du donateur.


Notice biographique :

Pierre Bance (1948-) est un professeur en droit du travail, un éditeur ainsi qu’un militant anarchiste et un syndicaliste révolutionnaire.

Il crée en 1966 un groupe anarchiste au lycée d’enseignement technique professionnel d’Argenteuil puis, en 1970, un groupe anarchiste au Centre Clignancourt de l’Université Panthéon – Sorbonne Paris I qui participe à la Coordination des groupes autonomes anarchistes et, en 1973, un groupe autonome anarchiste dans le 13e arrondissement de Paris. De 1974 à 1976, il participe à un groupe d’entraide de la Coordination, solidarité aux inculpés des Groupes d’action révolutionnaires internationalistes (GARI), engagés dans la lutte contre le franquisme finissant.

En contact depuis plusieurs années avec des militants de la Confédération nationale du travail espagnole en exil et de l’Union locale de Paris de la CNT française, la détermination de cette dernière le convainc d’adhérer en 1976. Il est à plusieurs reprises secrétaire de cette union locale entre 1976 et 1985. En avril 1979, il est élu secrétaire confédéral adjoint au Congrès de Toulouse, exerçant de fait le mandat de secrétaire confédéral jusqu’au Congrès du Mans en mai 1981. En 1992, il est membre fondateur du Syndicat de la communication, de la culture et du spectacle de la CNT. Á partir de 1985, Pierre Bance renonce à toute responsabilité à la CNT. En désaccord avec les orientations prises par la confédération, il la quitte en 2005 mais reste proche d’une scission, la CNT – solidarité ouvrière.

Parallèlement à ses activités militantes, Pierre Bance mène une carrière universitaire. En 1974, il est nommé professeur assistant en droit du travail à l’Université de Paris I (1974-1980) dans l’unité du professeur Gérard Lyon-Caen. En 1978-1979, il assure le cours de droit du travail à la Faculté de droit de Reims. En 1976, il soutient une thèse de doctorat d’État en droit, à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, sur Le Syndicalisme ouvrier français dans la genèse du droit du travail – 1876-1902.

Il quitte l’université pour devenir journaliste et rédacteur en chef adjoint du quotidien juridique professionnel Liaisons sociales (1980-1985). En 1985, il participe à la fondation de la SARL Droit et Société. Pierre Bance reste directeur de la publication de Droit et Société jusqu’en novembre 2007. Il prend sa retraite en février 2008.


Présentation du contenu :

2013 058 162 ; 129-133

Enseignant-chercheur

1975-1979

2013 058 214 ; 134-138 ; 165-167

Journaliste et éditeur

1980-2007

2013 058 140-154 ; 181-184 ; 534

Militant CNT

1972-2008

2013 058 001-128 ; 155-161 ; 164 ;

                          209 ; 212-213

Documentation

1941-2013

2013 058 163 ; 168-180 ; 185-201 ;

                203-208 ; 210-211 ;

                215-220 ; 223-225

Bibliothèque

2000-2013

2013 058 226-349 ; 352-357 ;

                359-370 ; 372-533

Affiches

1975-2010