Nom du fonds :

Association des archivistes d'architecture du Nord - AAAN

Entrée :

2012 033

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1971-2000

Importance matérielle :

0,67 m.l. de dossiers et 56 m.l. de hors formats

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

déshérence

Conditions d'accès :

libre

Instrument de recherche :

(pdf 125 Ko)

Répertoire numérique réalisé en 2012 par Elsa Vignier, contractuelle.

Brochures thématiques :

Architectes

Associations


Présentation de l'entrée :

Ce fonds a été retrouvé dans le bâtiment des Archives nationales du monde du travail en 2012, au niveau du plateau du 4e étage. Les deux cartons de déménagement dans lequel il était conditionné ne portaient aucune indication ni sur sa date d'entrée aux Archives nationales, ni sur sa provenance, ni sur le producteur des archives. Il semble que les documents aient été produits par l'Association des archivistes d'architecture du Nord, mais sans certitude.


Le fonds a été coté 2012 033 et mesurait à l'origine 0,9 mètres linéaires. Il a été trié, classé et inventorié en 2012. Ont été éliminés près de 0,20 mètres linéaires de pochettes, doubles et documents d'un intérêt historique faible tels que des notes manuscrites, des devis, de la correspondance avec des entreprises, et des plaquettes de présentation d'entreprise.


Notice historique ou biographique :


Le projet Neptune

Après la Deuxième Guerre mondiale, Dunkerque est reconstruit, mais en établissant une distinction claire entre zones d'habitation, industries et entrepôts, domaine portuaire et maritime. La ville centre tourne alors le dos à son port et au secteur industriel situé à l'Ouest.


Avec la fermeture des chantiers navals, une structure d'étude et de promotion pour les 180 hectares des bassins et des friches portuaires et industrielles libérées est créé : le syndicat mixte Neptune. Celui-ci regroupe la Communauté urbaine, la ville de Dunkerque et le Port autonome. Le syndicat mixte est démarché par un consortium d'entreprises comprenant Dumez, la SCIC et un bureau d'études techniques. Le consortium n'est cependant pas en mesure de monter des opérations à l'échelle des enjeux du site. La convention avec le consortium est alors résilié en 1989, bien que le nom de Neptune soit conservé pour l'opération.


Michel Delebarre, maire de Dunkerque, fait alors appel à une société de développement, Projenor. Il s'agit d'une société de développement urbain, économique et touristique s'appuyant sur la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et 7 autres banques françaises et européennes, ainsi que la SNCF et Eurotunnel. Son objectif est le montage d'opérations dans le Nord de la France et l'Eurorégion, au moment où se construisent les infrastructures du TGV et commencent les travaux du tunnel sous la Manche.


La société Projénor propose pour Dunkerque une stratégie sur le long terme. Celle-ci comporte la création d'une structure actionnariale permanente, avec une base locale forte. Projénor préconise également le lancement d'une consultation internationale en vue de choisir un urbaniste. C'est dans ce contexte que sera lancée la consultation internationale de 1990.


La consultation internationale est particulière dans la mesure où il n'est pas demandé aux concurrents de produire des dessins d'architectes, plans ou maquettes. Les concurrents sont invités à parcourir le site, à entendre les responsables politiques et techniciens. Ils ont à exprimer, d'une part leur lecture du site et de la situation, d'autre part à proposer un processus d'élaboration du projet, de la conception à la réalisation.


L'équipe qui sera choisi lors de la consultation de 1990 est celle du britannique Richard Rogers Partners. L'élaboration du « master plan » va durer 6 mois, au cours desquels seront précisées les intentions et seront recherchés en liaison avec les partenaires locaux les moyens de gérer le projet dans le temps.


Le projet Neptune de réaménagement de l'espace urbain de Dunkerque est lancé en 1990. Il a pour but de retourner la ville vers les bassins. Il se développe autour de concepts-clés :


Les transformations liées au projet Neptune débuteront alors au début des années 1990, avec la ZAC des Bassins (1991), le Quartier du Grand Large (1995), puis seront suivis à la fin des années 2000 par l’opération du Cœur d’agglomération.


L'exposition « Dunkerque en projet : Neptune 1989-1999 »

En 1999, pour les 10 ans du projet Neptune, une exposition montée par l'Association des archivistes d'architecture du Nord (AAAN) aura lieu dans l'ancien entrepôt de tabacs à Dunkerque. L’inauguration a lieu le 3 décembre 1999 et l'exposition dura 1 mois, du 4 décembre 1999 au 8 janvier 2000.


Présentation du contenu :


2012 033 01-18

Recherche préparatoire à l'exposition.

1971-1999, S.d.


01-13

Documentation. 1971-1999, S.d.


14-16

Iconographie. S.d.

17-18

Audiovisuel. 1991, 1999.

2012 033 19-67

Montage de l'exposition.

1999

2012 033 68-69

Publicité de l'exposition.

1999

2012 033 70-73

Visite de l'exposition.

1999-2000