Nom du fonds :

Fonds André Lamiaux, prêtre-ouvrier et syndicaliste de de l'Union locale CGT de Lillers (Pas-de-Calais)

Entrée :

2008 027, 2012 032

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

  • 2008 027 : fonds non classé

  • 2012 032 : 2000-2007

Importances matérielles :

  • 2008 027 : 8,6 mètres linéaires

  • 2012 032 : 0,14 mètres linéaires

Statut :

Archives privées

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

  • 2008 027 : non communicable

  • 2012 032 : délais légaux

Instruments de recherche :


2008 027 : fonds non classé

(pdf 90 Ko)

2012 032 : répertoire numérique réalisé en août 2012 par Elsa Vignier, contractuelle

Brochures thématiques :

Associations

Les archives du mouvement mutualiste et du mouvement syndical


Présentation de l'entrée :


Les archives d'André Lamiaux sont entrées aux Archives nationales du monde du travail 2008 (entrée 2008 027) et 2012 (entrée 2012 032) sous la forme de dons, respectant ainsi ses volontés testamentaires. André Lamiaux souhaitait en effet que « l'on remette aux Archives du monde du travail à Roubaix (…) tous [ses] papiers personnels et anciens dossiers de prud'hommes dont [il a] eu la charge ».


Notice biographique :


André Lamiaux est ordonné prêtre en 1962. Il commence son ministère comme vicaire de paroisse à Liévin (Pas-de-Calais) et aumônier de JAC et ACO en cités minières.


En 1968, lors d'une rencontre avec l'équipe des neuf prêtres de Liévin, le père évêque Gérard Huyghe leur demande d’associer leur équipe à la Mission de France, spécialisée dans les secteurs déchristianisés. Ainsi, en accord avec Mgr Huyghe, huit des neuf prêtres partent progressivement au travail.


En mars 1969, André Lamiaux commence à travailler à mi-temps dans une biscuiterie-chocolaterie en gros. En 1975, il travaille à Lillers (Pas-de-Calais) dans une entreprise où il est engagé comme ouvrier horticole. Il en est renvoyé quatre fois et est réintégré trois fois. En 1981 et jusqu’en 1996, il travaille comme ouvrier communal à Lillers.


Dans le même temps, il a des responsabilités syndicales à la CGT. Son syndicat lui demande d'accompagner les salariés menacés de licenciement dans les entreprises dépourvues de syndicat. Il exerce cette fonction pendant 12 ans, tout en continuant à travailler.


André Lamiaux est décédé le 13 décembre 2007.


Présentation du contenu :

2008 027

Fonds non classé

2012 032 01-04

André Lamiaux, prêtre-ouvrier

2007

2012 032 05-11

André Lamiaux, membre de l'Union locale CGT de Lillers (Pas-de-Calais)

2000-2007

2012 032 12-20

Archives personnelles

2002-2007

2012 032 21-23

Documents audios et électroniques

S.d.