Nom du fonds :

Monseigneur Jacques GAILLOT

Entrée :

2009 039

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1957-2011

Importance matérielle :

14,80 m.l. (883 unités documentaires)

Statut :

archives privées données à l’État

Modalités d'entrée :

don de Monseigneur Jacques Gaillot

Conditions d'accès :

sans restriction sauf :

  • 2009 039 282-502, 760-842, communicables dans 75ans.

  • 2009 039 001-147, 272-274, 280-281, 503-511, 521-531, 544-567, 572-573, 749 communicables dans 50ans.

Indisponibilité en salle de lecture :

2009 039 006

Instrument de recherche :

(pdf 267 Ko)

2009 039

Brochure thématique :

Associations


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales du monde du travail en 2009. Il s'agit d'un don effectué par Monseigneur Jacques Gaillot de ses archives.


Ce fonds a la particularité de comprendre quatre-sous fonds. D'abord, les archives privées de Monseigneur Gaillot, ensuite les archives de deux évêchés : d'une part, celui du diocèse d’Évreux, et d'autre part, celui du diocèse de Partenia. Enfin, les archives de l'association fondée par Monseigneur Gaillot, Partenia 2000.


En janvier 2012, un apport d'archive a été effectué par Monseigneur Gaillot. Ces cartons contenaient essentiellement des documents relatifs à l'association Partenia 2000 et des ouvrages élaborés par ce dernier.


Notice historique ou biographique :

Né le 11 septembre 1935 à Saint-Dizier (Haute-Marne), Jacques Gaillot se voit dès son plus jeune âge devenir prêtre. Après avoir effectué son service militaire en Algérie de 1957 à 1959, et face à cette expérience traumatisante, il décide de militer pour la non-violence.


Dès 1960, il suit des études de théologie à Rome. Un an plus tard, il est ordonné prêtre. Il devient en 1982 évêque d’Évreux.


Monseigneur Jacques Gaillot n'hésite pas à participer à tous les combats : il participe dès 1983 puis en 1989 activement à la lutte contre le nucléaire. En 1985 il prend position en faveur des palestiniens. En 1987 il fait le voyage jusqu’en Afrique du Sud pour défendre un militant anti-apartheid. En 1988, Monseigneur Gaillot prend position en faveur de l'ordination d'hommes mariés.


Aussi, Monseigneur Jacques Gaillot écrit plus d'une dizaine de livres tous aussi polémiques les uns que les autres, surtout Coup de gueule contre l'exclusion publié en 1994.


Étant très polémique, Monseigneur Gaillot est destitué le 13 janvier 1995 de son diocèse d’Évreux. Dès lors, de nombreuses lettres de soutien lui sont envoyées. Il devient donc évêque de Partenia. Ce diocèse n'a pas de véritable histoire ; nous ne connaissons pas avec exactitude la date de naissance, ni sa véritable localisation. Cependant sous l'époque de Saint-Augustin au IVe siècle ce diocèse serait localisé dans la région de Sétif (actuel Algérie). Diocèse n'ayant pas de véritable réalité. Il devient rapidement un symbole d'unité pour de nombreuses personnes qui se sentent exclus. Un ensemble d'associations se forme afin que Monseigneur Gaillot puisse être réhabilité. Par ailleurs, il crée lui-même Partenia 2000. En plus de lutter contre toute forme d'exclusion, cette association lutte également en faveur de la réhabilitation de Monseigneur Gaillot. Un an plus tard, il lance le site Internet partenia.org, où il intervient sur les faits marquants de l'actualité.


En 2010, Monseigneur Gaillot a fêté ses 75 ans, âge du départ à la retraite des évêques. De nombreuses associations ont été dissoutes, mais Monseigneur Gaillot continue ses engagements en qualité d'évêque émérite, titre officiel des évêques hors charge.


Présentation du contenu :

2009 039 001-009

La vie privée de Monseigneur Gaillot.

1982-2011

2009 039 010-543

Évêché d’Évreux.

1982-2000

2009 039 544-614

Évêché de Partenia.

1995-2011

2009 039 615-845

Association Partenia 2000.

1995-2005

2009 039 846-883

Médiathèque

1957-2010