Nom du fonds :

Société des Aciéries DE PARIS ET D'OUTREAU A.P.O

Entrée :

2009 007

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1954-1981

Importance matérielle :

4,40 mètres linéaires (79 unités documentaires, 11 ARMIC)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

don à l'État

Conditions d'accès :

Librement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 046 Ko)

Bordereau réalisé en 2009 par René Brumain et Emmanuel Vandecavez, adjoints techniques d’accueil de surveillance et de magasinage, et Gersende Piernas, chargée d'études documentaires.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales du monde du travail en 2009. Il s'agit d'un don de Monsieur Jean-André Noual, en date du 27 janvier 2009. Il fut directeur général puis PDG des Aciéries de Paris et d'Outreau (A.P.O) de 1971 à 1978.


Notice historique :

C'est à la suite d'un décret impérial du 17 août 1857 autorisant "la création d'une usine à fer comprenant 4 hauts fourneaux, 2 cubilots, 60 fours à coke et les machines nécessaires au roulement de l'usine" que fut créée au siècle dernier l'usine d'Outreau (Pas-de-Calais).


Les Aciéries de Paris et d'Outreau étaient le premier producteur mondial de ferromanganèse dans les années 1970 et furent le leader mondial de la conception et de la fabrication des appareils de croisement ayant permis la construction du réseau des TGV. Les avancées techniques, les procédés et la plupart des fabrications ont été repris au bénéfice de concurrents en partie étrangers. Seule subsiste à Outreau (Pas-de-Calais) une partie de la fonderie d'acier qui continue à assurer la production des cœurs de croisement.


Présentation du contenu :

Ce fonds est constitué des documents provenant du siège social à Paris. Les archives du siège d'Outreau ont été dispersées par l'administrateur provisoire après le dépôt de bilan en octobre 1978. Ces documents sont relatifs aux dix dernières années de la vie des A.P.O à savoir les sources mondiales de manganèse, de ferromanganèse, leur exploitation, leur marché et leur transformation.