Nom du fonds :

Union Générale Sportive de l'Enseignement Libre (U.G.S.E.L.)

Entrée :

2009 005

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1911-2001

Importance matérielle :

16,88 m.l. (364 UD, 108 boîtes de 34 x 10 x 25 cm et 8 cartons photos 34 x 32 x 6,5 cm)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

sur autorisation de l'UGSEL

Instrument de recherche :

(pdf 1 292 Ko)

répertoire numérique réalisé en 2009 par Lénaïc Mabire, archiviste de l’Académie nationale olympique française (ANOF)


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales du monde du travail en 2009. Dans le cadre du programme MéMoS, les archives de l’Union générale sportive de l’enseignement libre ont fait l’objet d’un dépôt révocable à l’Etat daté du 6 novembre 2009, pour être conservées aux ANMT, au Pôle national des archives du monde sportif à Roubaix.


Notice historique :

C’est en 1908 qu’est créée l’Union générale sportive de l’enseignement libre supérieur et secondaire dans le cadre de la Fédération gymnique et sportive des patronages de France. Elle est alors uniquement parisienne. A partir de 1932, l'UGSEL a obtenu son autonomie par rapport à la FGSPF et pris en charge le domaine scolaire. Elle est de plus devenue nationale.

L'organisation de rencontres sportives départementales puis celle des premières épreuves nationales, est proposée à partir de 1935 (championnats d’athlétisme). Puis les activités se développent avec les premiers championnats de cross-country, de natation, de football, d’escrime, de basket ball, de tir et de pelote basque. En 1937, l'UGSEL ouvre des stages destinés aux enseignants pendant le temps de vacances pour perfectionner leur pédagogie et leur permettre de faire entendre leur action éducative au même titre que leurs collègues des autres disciplines, puis lance en 1938 les premiers stages d'élèves. Parallèlement à la mise en place et au développement des structures ci-dessus mentionnées qui étaient réservées aux garçons, une section féminine a vu le jour en 1938.

La section féminine, tout en ayant le souci de veiller à son autonomie et à sa spécificité, a travaillé en étroite collaboration avec la section masculine. Il n’y a toujours eu qu’un seul président national.


L'UGSEL est à l'origine de la création en 1943 l'Ecole normale d'éducation physique féminine catholique (E.N.E.P.F.C.), consacrée à la formation initiale de professeurs féminins également, en 1947, à l'origine de la Fédération internationale sportive de l'enseignement catholique (FISEC). Les sections masculine et féminine fusionnent en 1970. Le 19 octobre 1985, le Comité national de l'enseignement catholique adopte une "Recommandation" confirmant à l'UGSEL "sa qualité de fédération sportive scolaire nationale de l'enseignement catholique". Le statut de l'enseignement catholique promulgué par les évêques de France le 14 mai 1992, reconnaît l'UGSEL comme l'un de ses quatre organismes nationaux. L’année 1999  voit la fin des séjours sportifs de jeunes et de la publication de la revue Sport éducation, mettant ainsi un terme à 53 ans de publication d’un bulletin d’information.


Au titre de l'année scolaire 2003/2004, l'UGSEL comptait 66 départements et 19 régions affiliés représentant 3175 associations sportives et 733 566 adhérents dans l'Enseignement privé du premier et du second degré.


Les missions de l'UGSEL pour les enseignements du 1er et du 2nd degré sont :

Présentation du contenu :


2009 005 001-014

Création et administration.

1911-2000

2009 005 014-047

Vie de l’association.

1937-2001

2009 005 048-100

Événements et actions de formation.

1937-2000

2009 005 101-108

Publications.

1946-2000

2009 005 109-357

Iconographie, audiovisuel et objets.

1931-1998

2009 005 358-364

Documentation.

1942-1988