Nom du fonds :

Association Enseignement et Liberté

Entrée :

2006 007

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1982-1997

Importance matérielle :

0,75 m.l. (6 unités documentaires)

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

selon les délais légaux

Instrument de recherche :

(pdf 118 Ko)

Répertoire numérique réalisé en 2014 par Frédérique Le Du, chargée d'études documentaires

Brochure thématique :

Associations


Présentation de l'entrée :


Ce fonds a été donné aux Archives nationales du monde du travail en 2006 par l'Association Enseignement et Liberté représentée par son président, le Recteur Armel Pécheul. Une grande partie des dossiers de ce fonds se présentait sans cohérence apparente, voire en état de vrac.

Ces archives, très lacunaires, ne comportent aucun document relatif à la création de l'association et ne documentent que très peu son fonctionnement. Ainsi, on n'y trouve aucun compte-rendu de conseils d'administration, de bureaux ni d'assemblées générales. Ces archives semblent plutôt correspondre à des dossiers tenus par Monsieur Philippe Gorre, délégué général de l'association et dont le domicile parisien abrite le siège de l'association. Les activités de l'association sont davantage représentées. Le fonds comporte par ailleurs un ensemble disparate de publications relatives à l'enseignement privé catholique.


Notice historique :


Annoncé fin 1982 et retiré en juillet 1984, le projet de loi Savary visant à intégrer les écoles privées dans un « grand service public unifié et laïc de l'éducation nationale » souleva un important mouvement d'opposition en 1983 et 1984 qui culmina avec une manifestation à Paris le 24 juin 1984. Ce Mouvement de l’École libre fut notamment animé par Pierre Danel, président de l'UNAPEL, et le chanoine Paul Guiberteau, secrétaire général de l'enseignement catholique.

L'association Enseignement et Liberté a été fondée en 1983 par des personnes opposées au projet de loi Savary. Il s'agit d'une association loi de 1901 ayant son siège à Paris. Peu après sa création, elle comptait plus de 25 000 adhérents.

D'après ses statuts, son objectif est de défendre la liberté de l'enseignement comme la liberté dans l’enseignement. En conséquence, elle lutte pour la coexistence des enseignements publics et privés, financés sur une base égalitaire par les fonds de l’État et des collectivités territoriales, et défend le droit des parents de choisir l'école de leurs enfants et des étudiants leur université. Elle lutte aussi pour que les établissements privés bénéficient de la plus large autonomie dans leur gestion. Elle dénonce en outre les causes qui, selon elle, nuisent à la liberté dans l'enseignement public : une centralisation excessive d'une part et la politisation accrue et les pouvoirs que les syndicats d'enseignants exercent d'autre part. Bien que se voulant indépendante de tout parti politique et sans attachement confessionnel, la défense de l'enseignement catholique et de l'éducation religieuse sont une préoccupation majeure de cette association.

Dans le cadre de son action, Enseignement et Liberté édite une Lettre trimestrielle et organise des colloques. Pour promouvoir ses idées, l'association a aussi créé un prix et une bourse récompensant les auteurs d'ouvrages ou d'articles de presse consacrés à la liberté d'enseignement.

Composé en grande partie de dossiers documentaires sur l'enseignement en général et l'enseignement privé en particulier, de l'école à l'Université, le fonds témoigne également des liens que l'association a noué avec d'autres associations de défense de l'enseignement privé, et notamment avec l'Organisation internationale pour le développement de la liberté de l'enseignement (OIDEL) dans le cadre de laquelle elle agit au niveau européen.


Présentation du contenu :


2006 007 001

Fonctionnement

1983-1996

2006 007 003-020

Activités

1982-1997

2006 007 021-025

Bibliothèque

1984-1996