Nom du fonds :

Mondine FABRER, collectionneuse.

Entrée :

2004 041

Niveau de description :

fonds

Fonds complémentaires :

sans

Dates extrêmes :

1849-1984

Importance matérielle :

1,25 m.l.

Statut :


Modalités d'entrée :

achat

Conditions d'accès :

libre

Instrument de recherche :

(pdf 125 Ko)

répertoire numérique réalisé par Laurent RENAUD, stagiaire, étudiant à l'Université de Bourgogne en Master 2ème année d'histoire contemporaine, en mai 2006.

Notice historique :

L'expansion économique de la deuxième moitié du XIXe siècle obligea les milieux financiers à envisager un nouveau mode de financement de leur projet. L'investissement bancaire étant trop limité, les sociétés se tournèrent vers la petite ou moyenne bourgeoisie. Cette dernière, attirée par le rêve de dividendes royal, placèrent leurs économies dans le capital de ces entreprises. En échange, elles distribuèrent aux porteurs des actions ou des obligations, qui devaient rapporter à ces derniers des bénéfices. Pour justifier leur droit, les porteurs recevaient des titres papiers. Depuis 1984, les titres boursiers sont dématérialisés. Ces titres papiers, n'ayant plus aucune valeur financière, sont oubliés dans les greniers ou les tiroirs, à moins qu'un scripophile, collectionneur de ces titres papiers ne leur donne une seconde vie.


Historique du versement :

Ce fonds est entré au centre des archives du monde du travail en 2004. Il a été constitué par Madame Fabrer, collectionneuse. Atteignant près de 800 titres, cette collection a été achetée.


Présentation du contenu :

Ce fonds regroupe environ 800 titres boursiers du XIXe et du XXe siècles. Ces titres concernent des secteurs d'activités variées. La majorité concerne les activités françaises. C'est le lieu du siège de chaque entreprise (ou société ou institution) qui a prévalu dans le classement. Le nom de chaque entité juridique a été rapporté à la suite de chaque description.