Nom du fonds :

LEMPEREUR Jean-Marie, syndicaliste mineur (CFTC, CFDT et SUD)

Entrée :

2004 037

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1961-1965 ; 1999-2002

Importance matérielle :

0,18 mètre linéaire

Statut :

Archives privées propriété publique

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

Librement communicable

Indisponibilité en salle de lecture :


Instrument de recherche :

(pdf 112 Ko)

Répertoire numérique détaillé établi par Nathalie Gerber


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 2004 par voie de don de Jean-Marie Lempereur, syndicaliste et auteur d’un ouvrage, Mémoire des ouvriers des ténèbres. Il couvre deux périodes distinctes, la première de 1961 à 1965 au cours de laquelle Jean-Marie Lempereur est successivement secrétaire CFTC puis CFDT du syndicat des employés techniciens et agents de maîtrise des mines du groupe de Douai, et une seconde période de 1999 à 2002 où Jean-Marie Lempereur préside la section CFDT des retraités des mines du Douaisis puis participe en 2000 à la fondation du syndicat SUD des mineurs retraités Nord-Pas-de-Calais dont il devient le secrétaire.


Notice historique ou biographique :

Jean-Marie Lempereur est né le 15 avril 1925 à Aniche. Issu d’une famille ouvrière (son grand-père est mineur au puits Fénelon de la compagnie d’Aniche, son père ouvrier verrier pour la compagnie belge BSN), il commence à travailler en 1942 au service paye de la compagnie d’Aniche. En 1945, la rencontre avec des militants de la CFTC l’incite à s’engager dans le combat syndical comme délégué du personnel.

Le 14 mai 1954 est créé le syndicat des ETAM des mines du groupe de Douai adhérent à la CFTC. Jean-Marie Lempereur y est désigné secrétaire.

À partir de 1960, s’engage une discussion au sein de la CFTC concernant la révision des statuts dans laquelle Jean-Marie Lempereur s’implique de façon militante. En 1963, le syndicat des ETAM des mines du groupe de Douai participe comme 699 syndicats à la consultation nationale organisée par la confédération sur l’évolution doctrinale de celle-ci. Le bureau du syndicat des ETAM approuve à 6 voix contre 4 le changement de sigle du syndicat et la réécriture de l’article 1 des statuts. Jean-Marie Lempereur est personnellement favorable à l’évolution du titre : « la question du C n’est pas indispensable ».

En septembre 1964, dans la perspective de la préparation du congrès extraordinaire, Jean-Marie Lempereur organise à Douai une réunion publique « débat », en présence d’Eugène Descamps, réunion dont les modalités d’organisation ne sont pas approuvées par la Fédération nationale des mineurs.

Le 1er octobre 1964, Jean-Marie Lempereur est démissionné de ses fonctions de secrétaire du syndicat des ETAM des mines du groupe de Douai, tout comme le trésorier et le président.

Les 6 et 7 novembre 1964, se tient à Issy-les-Moulineaux le congrès confédéral extraordinaire de la CFTC qui adopte le nouveau sigle CFDT voté à la majorité (70 % des congressistes) tandis qu’une minorité dont la Fédération nationale des mineurs se prononce en faveur de la « CFTC maintenue ». À la suite de la scission, Jean-Marie Lempereur participe aux côtés d’autres camarades à la reconstruction de la Fédération nationale des mineurs et de l’Union régionale des mineurs CFDT Nord-Pas-de-Calais. Il anime ensuite la section des retraités des mines du Douaisis, dont il est le président.

En 2000, Jean-Marie Lempereur, déçu par les positions de la CFDT et par l’organisation interne du syndicat des mines de Douai, décide de quitter la CFDT et de rejoindre SUD. Il participe, à la fondation d’un syndicat SUD des mineurs retraités Nord Pas-de-Calais dont les statuts sont déposés le 11 octobre 2000 et dont il devient le secrétaire.

De 2000 à 2002, cette section est particulièrement active dans la défense de la revalorisation des pensions des mineurs.


Présentation du contenu :


2004 037 01-02

Le militant CFTC

1963-1965

2004 037 03-04

Le militant CFDT

1999-2000

2004 037 05-07

Le militant SUD

2000-2002

2004 037 08

Bibliothèque et archives personnelles

1961-2002