Nom du fonds :

FINALENS (chimie) – usines de Douvrin et Mazingarbe (Pas-de-Calais)

Entrée :

2003 068

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1932 - 1974

Importance matérielle :

0,35 m.l. (dont 284 photographies)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

Librement communicable. La reproduction est soumise au respect des droits d’auteur attachés aux documents iconographiques.

Instrument de recherche :

(pdf 062 Ko)

Répertoire numérique

Brochure thématique :

Associations


Notice historique :

Finalens, ou Société Financière de la Compagnie des Mines de Lens, est créée en 1930 par cette compagnie minière. La compagnie des mines de Lens souhaite diversifier ses activités en donnant plus de valeur au gaz de distillation de la houille, dit aussi gaz de ville, en isolant ses divers composants, l’hydrogène et le méthane, à l’origine de nouveau produits de synthèse (ammoniac, engrais, méthanol, alcools, plastique).

Le usines de Waziers, Mazingarbe et Douvrin donnent à la carbochimie son identité et son territoire, et ce, jusqu’à la fin de l’histoire des mines, vers 1975.

Après la nationalisation des Charbonnages de France en 1945, la société entre dans son giron avec un statut de société privée, filiale associée.

En 1968, le groupe CDF-Chimie devient une entité distincte et rassemble, au niveau national, toutes les activités chimiques liées au charbon dans les bassins miniers.

Devenue entité financière du groupe et cotée, Finalens est cédée plus tard à un autre groupe : Dassault.

Finalens développe ses activités vers la production de l’ammoniac et des engrais azotés solides (sulfate, nitrate et urée) jusqu’en 1965. Elle s’oriente ensuite vers des formes plus modernes de fertilisation par des engrais azotés ou ternaires, liquide ou en suspension (pulvérisables). Le déclin des exploitations minières et la construction d’installations plus importantes et rentables, condamnent les usines moyennes devenues obsolètes.

L’usine de Douvrin doit arrêter sa production en 1982. Seul l’usine de Waziers voit son activité survivre jusqu’en 2001.


Présentation :

Le fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 2003 suite au don de Monsieur Jacques Fournier, président de l’association des anciens de Finalens à Douvrin (Pas-de-Calais). Le fonds se compose de documents papier sur l’historique, la production et le personnel de l’entreprise, ainsi qu’un ensemble de photographies concernant les usines de Douvrin et de Mazingarbe, rassemblées par l’association des anciens de Finalens.