Nom du fonds :

Oberkampf

Entrée :

2003 059 (ex 41 AQ)

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

2003 055 (ex 44 AQ)

Banque Neuflize

2003 056 (ex 57 AQ)

Banque Mallet Frères et Cie

2003 057 (ex 114 AQ)

Banque Schlumberger

2003 058 (ex 144 AQ)

Banque de Neuflize, Schlumberger, Mallet

2003 052 2003 054

Neuflize, Schlumberger, Mallet, Demachy

2003 055 (ex 44 AQ)

Banque Neuflize

Dates extrêmes :

1771-1869

Importance matérielle :

45 m.l. (146 unités documentaires) et 1 microfilm

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

sur autorisation du propriétaire

Instrument de recherche :

(pdf 95 Ko)

Répertoire numérique réalisé en 1951 par R. Gourmelon et complété en 2011 par Gersende Piernas, chargée d'études documentaires.

Brochure thématique :

Négoce, courtage, banque


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales Site de Paris en 1951, sous le numéro d'entrée 41 AQ. Il s'agit des archives du fonds Oberkampf déposé par la Maison de Banque Mallet Frères et géré par un contrat de dépôt du 26 janvier 1952. Ce fonds a été complété par un microfilm, comportant de la correspondance issue de la cote 41 AQ 2, et conservé sous le numéro 93 Mi 1.

En 1966, la Maison de Banque Mallet Frères, société en nom collectif, a fusionné avec la banque de Neuflize, Schlumberger. En 1968, la nouvelle banque prit la forme d'une société anonyme et est depuis, entrée dans l'orbite du groupe hollandais de l'Algemene Bank Nederland Amsterdam Rotterdam (A.B.N. AMRO), ceci après une prise de participation de la Maison Mees & Khope d'Amsterdam en 1971.

La banque s'appelle désormais Neuflize OBC ABN AMRO.


Ce fonds avait été repris par son déposant en 1997 pour constituer les collections de la Fondation pour l'histoire de la Haute banque. Il a été déposé à nouveau aux Archives nationales sur le site de Roubaix en 2003, sous le numéro d'entrée 2003 059, avec attribution d'une cote spécifique pour le microfilm, 2006 032 M 0001. Il est géré par un nouveau contrat de dépôt daté du 26 mai 2003.


Notice historique ou biographique :

La manufacture de toiles imprimées de Jouy, fut une des premières établies en France après qu’eut été levée l’interdiction d’imprimer sur toile (1759). Grâce aux grandes qualités entrepreneuriales et à l’habileté d’Oberkampf, imprimeur textile originaire d'Allemagne, elle devint l’une des plus importantes tant par la quantité que par la qualité de sa production. Fondée à Jouy en 1759, installée dans de vastes locaux en 1764, secondée par une annexe importante à Corbeil, dirigée par son frère Frédéric d'Oberkampf à partir de 1770, elle atteignit son plus grand développement vers 1805. Oberkampf entreprit alors de lui adjoindre une filature près d’Essonne ; mais éprouvée par les crises économiques qui marquèrent la fin de l’Empire, et la rude concurrence des autres manufactures qui se sont multipliées au XIXe siècle, la manufacture de Jouy fut liquidée par les héritiers d’Oberkampf en 1821. Reprise pour quelques années par Barbet, elle devient Barbet de Jouy et ferme en 1843.

Les archives de cette entreprise sont très fragmentaires jusqu’en 1790 : les livres de comptabilité et de correspondance antérieurs à cette date ont été conservés par les associés d’Oberkampf, Levasseur et de Maraise. Elles sont beaucoup plus complètes à partir de 1790, quand Oberkampf assura, seul, la direction de la manufacture.


Présentation du contenu :

2003 059 1-7

La famille d’Oberkampf et ses associés

XVIe siècle-1869

2003 059 8-81bis

Comptabilité

1745-1822

2003 059 82-125

Correspondance

1790-1821

2003 059 126-128

Liquidation

1791-1833

2003 059 129-131

Comptabilité de la Filature d'Essonne

1810-1821

2003 059 132-135

Dépenses de ménage des héritiers Oberkampf

1816-1848