Nom du fonds :

Maurice Montaclair, militant JOC, MPF, ACO, MLP et MLO

Entrée :

2000_060

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1986-1989

Importance matérielle :

0,03 ml (1 dossier)

Statut :

Archives privées

Modalités d'entrée :

Don (lettre de don du 30 mai 2000)

Conditions d'accès :

Délais légaux

Indisponibilité en salle de lecture :


Instrument de recherche :

(pdf 80 Ko)

Répertoire

Brochure thématique :

Associations


Présentation de l'entrée :

Le dossier constituant ce fonds a été retrouvé en 2016 dans un carton contenant plusieurs dossiers documentaires sur les archives déjà conservées aux ANMT. La lettre de don contenue dans le dossier datant de 2000, un numéro d’entrée de cette année a été attribué avec ce millésime.


Notice historique ou biographique :


Maurice Montaclair


Maurice Montaclair est né le 15 avril 1918 à Paris (Xe arrondissement). Il obtient son certificat d’études en 1929 et suit pendant 2 ans les cours de l’École primaire supérieure. Il est apprenti mécanicien, puis garçon épicier et employé d’assurances.


En 1934, Maurice Montaclair adhère à la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC). Il devient président de la section de Beauchamps (Seine-et-Oise) en 1936, puis président de la fédération d’Argenteuil. En 1945, il devient responsable national de la branche « aînés » et appartient au bureau national.


Fin 1946, Maurice Montaclair passe de la JOC au Mouvement Populaire des Familles (MPF) en tant que responsable de la branche « jeunes foyers ». Il est d’ailleurs membre de l’équipe de rédaction de Monde ouvrier jusqu’en 1951.


Il participe à la mise en place de l’Action catholique ouvrière (ACO) et en est président de 1958 à 1961, ainsi qu’à la mise en place du Mouvement de libération ouvrière (MLO).


En 1954, il intègre l’équipe de direction des œuvres sociales du comité d’entreprise de la régie Renault. Adhérent à la CFTC puis à la CFDT, il rejoint le Parti socialiste en 1971 et devient conseiller municipal de Tremblay-les-Gonesse.


Mouvement populaire des familles, Mouvement de libération du peuple et Mouvement de libération ouvrière


Le MPF est à l’origine un mouvement d’action catholique issu en 1941 de la transformation de la Ligue ouvrière chrétienne. Ce mouvement crée de nombreux services pour les familles populaires : aide familiale à domicile, maisons de vacances, coopératives de consommation…

La radicalisation des positions du MPF à la fin des années 1940 conduit l’épiscopat à lui ôter son mandat d’Action catholique à l’automne 1949 et à créer l’Action catholique ouvrière (ACO). Le MPF se transforme alors en 1950 en Mouvement de libération du peuple (MLP). Des tensions internes liées aux orientations du mouvement entraîne une scission en 1951 qui donne naissance au Mouvement de libération ouvrière (MLO).

Le MPF, MLP et MLO font partie intégrante de l’appellation « mouvements familiaux issus de la JOC ».