Nom du fonds :

Jeunesse Ouvrière Chrétienne de Roubaix-Tourcoing (JOC et JOCF)

Entrées :

2000 019, 2003 003

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

1999 016

JOC et JOCF de Dunkerque

2000 047

JOC et JOCF de Lille

Dates extrêmes :

entrée 2000 019 : 1931-1995

entrée 2003 003 : 1949-1983

Importances matérielles :

Entrée 2000 019 : 11,30 mètres linéaires

entrée 2003 003 : 10 mètres linéaires

Statut :

Archives privées

Modalités d'entrée :

entrée 2000 019 : dépôt

entrée 2003 003 : dépôt

Conditions d'accès :

entrée 2000 019 : sur autorisation du déposant

entrée 2003 003 : sur autorisation du déposant

Instruments de recherche :

(pdf 87 Ko)

2000 019 : bordereau d'entrée complété en 2017 par Cécile Pleynet, intérimaire

(pdf 370 Ko)

2003 003 : répertoire méthodique détaillé réalisé en 2015 par Aurélie Guyot, stagiaire, et Elsa Vignier, archiviste, sous la direction de Vincent Boully, conservateur du patrimoine

Brochure thématique :

Associations


Présentation des entrées :

Le fonds de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) de Roubaix-Tourcoing est entré par voie de dépôt en 2000 au Centre des archives du monde du travail sous le numéro 2000 019.Un deuxième dépôt a été fait en 2003 sous la cote 2003 003.


Notice historique :

La JOC voit le jour à Lille, Roubaix et Tourcoing en 1927. La première réunion de la Jeunesse ouvrière chrétienne de Roubaix-Tourcoing a lieu le 23 juin 1927 à Tourcoing et accueille l’abbé Cardijn, fondateur et aumônier national de la JOC belge. L'abbé y fait une intervention sur "l’apostolat de l'ouvrier par l'ouvrier".

La fédération se développe rapidement, comptant 20 sections et 524 jocistes en 1929. De nombreuses retraites et récollections complètent la formation spirituelle, dans l'ensemble plutôt traditionnelle, des jocistes. Dix ans plus tard, les effectifs atteignent 1000 jocistes. La JOCF compte jusqu’à 1500 jocistes en 1937.

Les fédérations possèdent une organisation très structurée. Les militants reçoivent une formation au cours de journées d'études et se réunissent régulièrement. Les jocistes mènent une action de prosélytisme auprès de leurs compagnons et compagnes de travail, cherchant à les inviter à leurs réunions. Le périodique

Jeunesse ouvrière chrétienne connaît une large diffusion à Roubaix-Tourcoing, comptant jusqu’à 500 abonnés en 1935.

Les activités de la JOC sont variées. De nombreuses enquêtes cherchent à cerner la vie des jeunes travailleurs et travailleuses. Lorsque la crise économique frappe l'industrie textile de Roubaix-Tourcoing, la JOC enquête sur ce fait nouveau et réclame un appui moral et matériel pour les jeunes chômeurs. À chaque enquête correspond la volonté de s'organiser et d'agir pour trouver des solutions aux problèmes. Sont ainsi créés des « services », comme le « service des malades » ou le "service de l'épargne" où se manifeste clairement le souci d'éducation de la JOC.


Présentation du contenu :


entrée 2000 019 :

Documents concernant la JOC : fédération de la Vallée de la Lys, fédération de Wattrelos, comités fédéraux, comités régionaux, sessions d'études régionales, fichiers des militants, congrès nationaux, enquêtes, courrier fédéral, secteur « International », dossiers d'activités, comité chômeur, stages fédéraux.

Le fonds comprend également des dossiers d'aumôniers, des périodiques et des ouvrages des éditions jocistes.

Documents concernant la JOCF : fédération de Wattrelos, comité chômeur, enquêtes, journées d'études, fichier des militants, dossiers d'activités, sessions, congrès nationaux, correspondance.


Entrée 2003 003 :

2003 003 001-187

Fonctionnement

1938-2003

2003 003 188-310

Activités

1927-1998

2003 003 311-616, 756

Relations avec d’autres organismes

1938-2000

2003 003 617-667

Communication

1956-1998

2003 003 668-681

Photothèque

s.d.

2003 003 682-755

Bibliothèque

1926-1999