Nom du fonds :

Équipe des prêtres ouvriers de Rhône-Alpes

Entrée :

1998 025

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

2006 012 : Jean-Marie HURET

2005 035 : Maurice COMBE

Dates extrêmes :

1968-1997

Importance matérielle :

26 unités documentaires, 1,5 mètre linéaire

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt de 1998

Conditions d'accès :

communicable sur autorisation

Instrument de recherche :

(pdf 29 Ko)

Répertoire méthodique réalisé par le CAMT

Brochure thématique :

Associations


Présentation de l'entrée :

L'entrée 1998 025 est un dépôt fait au Centre des archives du monde du travail en 1998 par Maurice Aoustet, membre de l'Équipe des prêtres ouvriers de Saint-Étienne.


L'entrée se constitue de documents conservés par l'équipe depuis sa création en 1969. Il s'y trouve notamment des notes manuscrites d'Henri Sabot, délégué à la Mission ouvrière au plan diocésain puis national concernant la vie de la Mission ouvrière dans la région Rhône-Alpes, les rencontres régionales de l'équipe et les rencontres auxquelles elle participe au plan national.


Notice historique :

L'existence de prêtres-ouvriers dans la région de Saint-Etienne est liée à l'histoire de l'Eglise catholique locale, implantée dans un des plus anciens foyers de la Révolution industrielle. L'histoire ouvrière y est très riche, depuis les affrontements de 1848 jusqu'à la crise de Manufrance, symbole de l'aggravation de la situation économique. La région stéphanoise a connu des prêtres-ouvriers dont l'influence a durablement marqué la réalité ouvrière : Joseph Gouttebarge, militant infatigable, et Maurice Combe, qui ont tous deux vécu douloureusement l'interdiction des prêtres-ouvriers par Rome en 1954.


En 1969, le Conseil diocésain de la Mission ouvrière de Saint-Etienne, réunissant les délégués de l'Action catholique ouvrière et de l'Action catholique étudiante, ceux des Jeunesses ouvrières chrétiennes, les religieuses et prêtres en milieu ouvrier, exprime sa conviction du rôle nécessaire des prêtres au travail. L'Evêque décide alors l'envoi de prêtres-ouvriers, comme signe de la volonté commune d'évangélisation du monde ouvrier, renouant avec l'envoi des premiers prêtres-ouvriers.


A Saint-Etienne, la réflexion du Conseil diocésain de Mission ouvrière conduit à la naissance d'une équipe de cinq prêtres, venus du ministère paroissial. Cette équipe a tout de suite une dimension régionale, car deux des membres travaillent dans des villes voisines. De nouveaux membres rejoignent ensuite l'équipe. L'équipe de vie commune (quatre membres) est élargie d'une équipe de réflexion, à laquelle participent aussi des stagiaires du Prado. Henri Sabot, délégué à la Mission ouvrière, vit dans l'équipe sans être prêtre-ouvrier. L'équipe se réunit alors deux fois par semaine pour la révision de vie et la célébration de l'Eucharistie ; une fois par mois se réunit une équipe élargie à Roanne, Brassac et Clermont-Ferrand.


Présentation du contenu :


1998 025 0001-0009

1998 025 0011

Mission de l'Église en monde ouvrier

1968-1997

1998 025 0012-0018

Rencontres régionales

1971-1997

1998 025 0019-0020

Rencontres nationales

1969-1988

1998 025 0010

1998 025 0021-0026

Documents à caractère personnel

1978-1994