Nom du fonds :

Serge Dillies, militant MLO et Culture et Liberté

Entrée :

1997 042

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

    1955-1988

Importance matérielle :

    9 m.l.

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

librement communicable, à l’exception des cotes 024-025, 073-074, 083, 122-124 soumises à un délai de communication (selon le livre II du Code du patrimoine)

Instrument de recherche :

(pdf 164 Ko)

Répertoire numérique détaillé rédigé par Marine Huguet, étudiante en archivistique à Lille 3 sous la direction de Déborah Pladÿs, secrétaire de documentation et de Vincent Boully, conservateur du patrimoine.

Brochure thématique :

Associations


Présentation de l'entrée :

Les archives de Serge Dillies ont été confiées aux Archives nationales du monde du travail en 1997 par Bruno Duriez, sociologue et secrétaire du Groupement pour la Recherche sur les Mouvements Familiaux (GRMF). Elles lui avaient été remises par la veuve de Serge Dillies le 7 novembre 1997.

Le fonds retrace les activités de ce dernier en tant que militant, principalement en tant que membre et dirigeant du Mouvement de Libération du Peuple (MLO) puis de Culture et Liberté. On trouve ainsi dans ces archives des documents sur le fonctionnement, les activités et les partenariats de ces deux mouvements. De plus, apparaissent aussi les traces de l’implication de Serge Dillies dans d’autres organisations telles que l’Action Catholique Ouvrière ou la CFDT.


Notice biographique1 :

Serge Dillies (1933-1994) est un ancien responsable régional et national du MLO puis de Culture et Liberté.

À partir de 1956, il s’engage activement au MLO, au niveau local à Roubaix (Nord) puis au niveau départemental. En décembre 1967 il est élu au conseil d’administration national du MLO et, en mars 1970, au bureau national du mouvement.

Cette même année, il participe à la création de Culture et Liberté, le 6 juin par le CCO et le MLO et est nommé membre du bureau provisoire de la nouvelle association. Dans la période conflictuelle des années 1971-1972, il fait partie du « comité directeur » de Culture et Liberté, jusqu’à l’assemblée générale du 28 mai 1972 au cours de laquelle il est élu membre du bureau de l’association. Par ailleurs, jusqu’à la dissolution finale du MLO en novembre 1972, il continue de faire partie de son bureau national.

Dès la création en 1970 de l’association départementale Culture et Liberté Nord, nommée « association départementale pour le développement culturel du monde du travail », il en est le président. Il se retire ensuite du bureau tout en restant membre du conseil d’administration départemental. Parallèlement, il reste membre de l’équipe responsable de la section locale de Culture et Liberté Roubaix.

Lorsque Culture et Liberté, la CFDT, Léo Lagrange et Peuple et Culture fondent dans la région du Nord-Pas-de-Calais le Centre régional de formation en milieu ouvrier (CREFO), Serge Dillies devient membre de son conseil administration puis en assure la présidence à partir de 1978. Il participe aussi au bureau de l’association Vacances nouvelles, créée en 1974, qui, sous égide de Culture et Liberté, gère un centre de vacances.

Parallèlement, Serge Dillies est adhérent de la CFDT et avec son épouse, ils sont membres de l’Action Catholique Ouvrière dans le secteur de Mission ouvrière de Roubaix.


Présentation du contenu :


1997 042 001 - 039

Militant au sein du MLO

1955-1972

1997 042 040 - 118

Militant au sein de Culture et Liberté

1965-1987

1997 042 119 - 127

Militant au sein d’autres organismes

1963-1987

1997 042 128 - 133

Archives personnelles de Serge Dillies

1963-1983

1997 042 134

Archives de Georges Parent

1977-1979

1997 042 135 - 137

Bibliothèque

1966-1988


1Remerciements à Bruno Duriez, pour la notice biographique de Serge Dillies très détaillée qu’il a fourni. Cette notice, rédigée à partir des archives de Serge Dillies et d’entretiens réalisés avec Madame Dillies, est publiée dans la version numérique du Dictionnaire bibliographique du Mouvement ouvrier français. Voir http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/ (consulté le 25 octobre 2014).