Nom du fonds :

Maison Dizieux & E. Brosse, emballage pour l'exportation

Entrée :

1996 113

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés

sans

Dates extrêmes :

1856-1994

Importance matérielle :

6,21 m.l. (171 unités documentaires, 19 cartons)

Statut :

archives privées appartenant à l'État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

libre

Instrument de recherche :

(pdf 080 Ko)

Répertoire numérique rédigé par Camille CARON, vacataire aux A.N.M.T, en août 2007, sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 1996. Hélène Brosse, docteur en Droit à Blois (41), a proposé, le 19 octobre 1993, de faire don du fonds de l’entreprise Dizeux & E. Brosse, tenue pendant plusieurs générations par sa famille.

A 78 ans, et sans descendance, Mademoiselle Brosse désirait se débarrasser de documents qui n’étaient plus d’aucune utilité pour elle, mais se demandait si certains d’entre eux ne pouvaient pas présenter quelques intérêts pour des chercheurs.

Les archives de l’entreprise ont intéressé les Archives Nationales (Service des archives familiales et privées) à Paris, qui les ont acceptées le 12 septembre 1994. En effet, elles représentent un grand intérêt pour l’histoire de l’exportation et du commerce en France, et sont susceptibles d’évoquer la mémoire d’un Paris disparu.

En septembre 1996, le fonds est transféré au Centre des archives du monde du travail à Roubaix, regagnant ainsi un centre dédié aux archives d’activités économiques.


Ce fonds comprend à la fois les archives de l’entreprise et les archives familiales. Il s’agit essentiellement de correspondance, de factures, de registres, de comptabilité, de livres de paie, d’affiches et de documentation reçue.


Environ 0,45 ml de doubles et de feuilles vierges, de pochettes et de documents sans intérêt historique ont été éliminés.


Notice historique :

L’entreprise d’emballage pour l’exportation a été fondée en 1741. En 1856, Charles-François Dizeux (arrière-grand-père d’Hélène Brosse), ouvrier layetier, loue une maison au 23 rue Aubry-Le-Boucher, Paris IVe arrondissement, pour y installer à son compte un atelier de layetier et y habiter.

Charles-François Dizeux s’associe à Monsieur Vilaine, tous deux layetiers, pour exploiter l’entreprise sous la raison sociale «Dizeux et Vilaine».

En 1924, il décide de céder sa clientèle à Auguste Doucet, layetier-emballeur, fils de Julien-Victor Doucet. Passant d’une activité de layetier à celle de layetier-emballeur, l’entreprise s’est spécialisée dans la fabrication de caisses et d’emballage pour l’exportation. Le layetier-emballeur se chargeait de la fabrication de boîtes et de caisses en bois, de l’emballage des marchandises confiées par les clients et de leur expédition.

Il s’agissait de répondre à la demande d’une clientèle de négociants et de commerciaux qui faisaient du commerce avec l’étranger, et particulièrement avec l’Amérique Latine, Les Antilles, Les États-Unis, l’Afrique, et l’Extrême-Orient, et d’emballer des objets très variés, tels que les articles de Paris, des étoffes, des instruments de musique, des produits pharmaceutiques... Jusqu'à la cession de la clientèle en 1924, le travail est effectué exclusivement manuellement.


Présentation du contenu :


1996 113 001-153

Archives de l’entreprise

001-007

Historique de l’affaire

008-016

Patrimoine

017-029

Activité financière

030-047

Comptabilité

048-051

Approvisionnement

052-060

Techniques et Production

061-087

Activité commerciale

088-137

Personnel

138-153

Correspondance générale

1996 113 154-171

Archives familiales

154

Scolarité des enfants

155-156

Assurances

157-158

Finances domestiques

159-164

Charges domestiques

165-166

Alimentation et santé

167-171

Biens de consommation