Nom du fonds :

CUVELIER FRERES, négoce de tissus à Roubaix

Entrée :

1995 065

Niveau de description :

Fonds

Dates extrêmes :

1899-1975

Importance matérielle :

1,25 m.l. (53 unités documentaires, 10 cartons CAUCHARD)

Modalités d'entrée :

Don à l'État

Conditions d'accès :

Librement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 038 Ko)

Répertoire numérique rédigé en décembre 2007 par Catherine Déjardin, stagiaire du Master Pro 2ème année Administration générale et patrimoniale, Mention Archivistique, Université de Lille III, sous la direction de Gersende Piernas, Chargée d’études documentaires

Brochure thématique :

activité textile


Présentation de l’entrée :

Ce fonds est entré au Centre des Archives du monde du travail en 1995. Monsieur Charles Cuvelier, ancien associé de la société Cuvelier Frères, en a fait don à l'État.


Notice historique :

En 1899, Maurice Lévy et Edouard Natalis, négociants1 en tissus s’associent et fondent une société en nom collectif ayant pour objet le « commerce ou négoce de tissus de tous genres et de tous pays »2, ayant son siège 5 rue de la Blanchemaille à Roubaix. L’industrie textile du Nord, et en particulier de Roubaix, est en plein essor pour atteindre son apogée en 1911 : Roubaix est alors le centre européen du textile.

Mais la guerre et les quatre années d’occupation allemande laissent l’industrie textile exsangue, à l’instar de la ville. L’affaire Natalis et Lévy périclite, et les deux associés déclarent en 1921 vouloir purement et simplement dissoudre leur société. Ils vendent les éléments de fonds de commerce (clientèle et achalandage), le matériel, ainsi que le droit de bail à Messieurs Eugène Bocquet et Joseph Cuvelier qui, à leur tour, s’associent en nom collectif sous la raison sociale « Bocquet Fils et J. Cuvelier ».

Eugène Bocquet décède en 1944. Son épouse et son associé assurent la continuité de la société. Mais, en 1948, Madame Bocquet se résout à vendre tous ses droits à Joseph Cuvelier et ses deux fils, Gérard et Charles. La société primitivement constituée poursuit momentanément ses activités sous le nom de « J. Cuvelier et fils », puis, dès 1953, sous le nom de  « Cuvelier Frères . Pour un temps seulement puisqu’ils prononcent en 1959 la dissolution anticipée de leur société et sa mise en liquidation amiable. Une analyse approfondie des documents devrait permettre d’identifier précisément les causes de cette dissolution précipitée. Ainsi, en 1961, les frères Cuvelier cèdent le droit de bail de divers locaux commerciaux du 5 rue de la Blanchemaille à la SARL « Dorchies et Compagnie », aujourd’hui encore en activité.


Les archives de la société Cuvelier Frères apportent un nouvel éclairage à l’industrie textile du Nord, celui du négoce, dont les activités ont rayonnée bien au-delà des frontières européennes.


Présentation du contenu :

Les archives de l’entreprise constituent l’essentiel du fonds (documents administratifs et juridiques, correspondance, quelques journaux d’époque).


1995 065 001-002

Constitution et dissolution de la société

1995 065 003

Administration générale

1995 065 004-017

Gestion du personnel

1995 065 018-019

Patrimoine

1995 065 020-023

Activités financières

1995 065 024-034

Comptabilité générale

1995 065 035-045

Production

1995 065 046-051

Activités commerciales

1995 065 052

Contentieux

1995 065 053

Documentation


1 Un négociant fait du commerce de gros. Il sert d’intermédiaire entre le fournisseur de la matière première et les détaillants qui en distribuent les produits.

2 Extrait de l’acte de formation de la société.