Nom du fonds :

PELNARD-CONSIDÈRE-CAQUOT, bureau d'études d'ingénieurs en BTP

Entrées :

1994 035, 2007 048 (numérisation : 2005 073, 2005 074)

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

Entrée 1994 035 : 1877-1985

Entrée 2007 048 : 1918-1956

Importance matérielle :

Entrée 1994 035 : 580,20 m.l. (6 314 unités documentaires)

Entrée 2007 048 : 8 m.l. (23 cartons ARMIC et 1 carton CAUCHARD)

Statut :

archives privées données à l'IFA et en dépôt au ANMT

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

libre

Instruments de recherche :

                         Archives originales :

(pdf 1 119 Ko)

Entrée 1994 035 : bordereau détaillé des ANMT mis à jour en août 2010

(pdf 44 Ko)

Entrée 2007 048 : bordereau d’entré rédigé en 2007 par Camille Caron et Simon De Ruyter, stagiaires en Master Pro 1ère année “ Monde du travail : mémoire et patrimoine ”, de l’université Lille 3, et par Kaltoum Ghardi, stagiaire en Master UEP d’histoire première année à l’université de Valenciennes. Travail réalisé sous la direction de Gersende Piernas, chargée d’études documentaires.

                           Archives numérisées :

(pdf 53 Ko)

Liste des cotes numérisées.

(pdf 207 Ko)

Entrée 2005 074 : répertoire numérique réalisé en décembre 2006 par Gersende Piernas, chargée d’études documentaires et complété en 2011.

Galerie d'images :

vers diaporama

2005 074 1 « Béton fretté et armé » photographies N&B, 23,5X27 cm.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 1994 dans le cadre de la collaboration avec l'Institut Français d'Architecture (IFA). À la demande de la famille Pelnard-Considère, Jacques Leveillard, fidèle ingénieur de l’entreprise, l’a donné aux Archives de France en 1989 pour être conservé dans les locaux de l’IFA avant d’être transféré au CAMT en 1994, sous le numéro d’entrée 1994 035.


Le fonds était stocké au CAMT au rez-de-chaussée dès son arrivée occupant deux salles et obstruant un accès au quai de déchargement. Son classement a commencé en 1997 et s'est achevé en 2009. En raison de l'importance du fonds et de l'urgence de dégager l'accès au quai les archives des filiales de Pelnard ont fait l'objet d'une autre entrée 2007 048.


L'entrée 1994 035 est munie d'un bordereau détaillé, elle se compose de dossiers d'affaires, plans, microfilms, livres, brochures de produits, comptabilité, contentieux, correspondance, brevets, dossiers d'exploitation des brevets, dossiers du personnel, photographies. Les cotes 1994 035 5320-5328, 5530-5541, 5584-5606, 5634-5656, 5663-5684, 5858-5866 ont été numérisées (entrées 2005 073 et 2005 074).


L'entrée 2007 048 est munie d'un répertoire numérique, elle renferme les archives des filiales Société anonyme de constructions industrielles et de travaux d’art, Société centrale de la Prodorite, Société d’études et de travaux d’art au Maroc.


Notice historique :

Le bureau d'études Pelnard-Considère-Caquot a été fondé en 1906 par Armand Considère (1841-1914). Armand Considère, diplômé de l'École nationale des Ponts et Chaussées et élève de l'école Polytechnique.


Il invente la technique du béton fretté qui consiste à augmenter au maximum la résistance du béton à l'écrasement au moyen de spires, dont le pas et la section sont calculés mathématiquement, et qui sont disposées autour des armatures en longueur, système qu'il emploie dans les pieux et les poteaux mais également dans les poutres horizontales. Ses différentes expériences, qui ont montré la résistance de son système de béton fretté, l'incite donc à abandonner ses fonctions auprès de l'Etat et à créer son entreprise, Considère & Compagnie, qui devient en 1910 Considère-Pelnard & Compagnie, Louis Pelnard (1875-1955) ingénieur du corps des mines, est le gendre de Considère. Enfin en 1912, après le départ d'Henry Lossier, Albert Caquot (1881-1976), ingénieur des Ponts et Chaussées et reconnu comme l'un des trois grands ingénieurs du béton armé avec Eugène Freyssinet (1879-1962) et Nicolas Esquillan (1902-1989), rejoint la société. La société devient ainsi Pelnard-Considère et Caquot.

En 1914, Armand Considère meurt et la Première Guerre mondiale interrompt l'activité de la société. Elle reprend après la guerre. Pelnard et Caquot vont mettre à profit les années de reconstruction pour diversifier l'activité de la société.

Après la Seconde Guerre mondiale, Caquot quitte le bureau. Le bureau s'appelle ensuite Pelnard-Considère. Puis à la mort de Louis Pelnard dans les années 1950, le bureau est dirigé par son fils, Roger Pelnard-Considère, également polytechnicien. Il ferme ses portes dans les années 1970.


Le Bureau d'études a créé trois filiales :


Présentation du contenu :


Pelnard-Considère-Caquot



1994 035 1-4715

Dossiers d'affaires.


1994 035 4716-4744

Personnel.


1994 035 4745-4750

Fiches d'enregistrement des plans.


1994 035 4751-4756

Répertoire des affaires.


1994 035 4836-5089

Documentation.


1994 035 5090-5319

Plans.


1994 035 5320-6215

Photographies.


1994 035 6216-6280

Négatifs souples.


1994 035 6281-6314

Microfiches.


Filiales



1994 035 4757-4835

2007 048 001-020

Société anonyme de constructions industrielles et de travaux d’art - SACITA


2007 048 020-023

Société centrale de la Prodorite.


2007 048 023-024

Société d’études et de travaux d’art au Maroc.