Nom du fonds :

Morcolor [usine de Thumesnil], fabrication de peintures, vernis, couleurs fines et encre

Entrée :

1991 009

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1923-1968, [années 1990]

Importance matérielle :

2,40 mètres linaires (237 unités de description)

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

préemption des Archives de France en 1991

Conditions d'accès :

librement communicable, sauf les cotes 1991 009 032 et 033 en raison de la fragilité de leur support (plaques de verre)

Instrument de recherche :

(pdf 98 Ko)

répertoire numérique détaillé réalisé en 2017 par Gersende Piernas, chargée d’études documentaires, sous la direction de Raphaël Baumard, conservateur du patrimoine.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré au Centre des archives du monde du travail en 1990. Il s'agit des archives de l'usine de Thumesnil entre 1920 et 1965 qui ont été préemptées par les Archives de France lors de la vente instrumentée par Me Coutau-Begarie à Drouot, le 13 mai 1991.


Notice historique ou biographique :

C’est en 1840 que s’ouvre une fabrique de vernis et de couleurs broyées et préparées pour l’industrie. M. Marchand développe la fabrication de vernis qui remportent un médaille d’argent à l’Exposition de Bordeaux en 1895. À partie de 1898, les établissements Regnart et Cie reprennent l’affaire. Ils fabriquent des peintures, vernis, couleurs fines, encres mais aussi du mastic, des blancs broyés, des colles, des huiles pour ébénisterie et lithographie. Leurs bureaux, magasins et hall d’expédition sont situés au n°130 bis, boulevard de la Liberté à Lille et leur usine au n°139 route d’Arras à Thumesnil (Nord). La raison sociale évolue par la suite en devenant les établissements Marchand Fils & Regnart et Cie, puis en 1923 les établissements Morillon, du nom de l’ingénieur qui prend en main la direction générale de l’entreprise. Toutefois, c’est leur marque emblématique au coq « Morcolor » qui les désigne communément.

L’usine est détruite pendant la Première Guerre mondiale et sa remise en route est lente.


L'Institut technique roubaisien (ITR) est créé à Roubaix en 1895. Rattaché à l’Université catholique de Lille, il forme au départ des techniciens supérieurs textiles et également à partir de 1935 des ingénieurs généralistes avec une dominante textile. Il devient en 1982 l'École supérieure des techniques industrielles et des textiles (ESTIT). Basée à Villeneuve-d'Ascq puis à Lille, elle fusionne à la rentrée universitaire 2005 avec HEI (Hautes études d’ingénieur), créée à Lille en 1885.


Présentation du contenu :


1991 009 001-012

Fonctionnement de l’entreprise

[Années 1920]-1967

1991 009 013-019

Production de l’usine

1925-1968

1991 009 020-023

Vente et communication

1925-1962

1991 009 024-031

Réseaux des professionnels de fabricants de peintures et de vernis

1928-[années 1990]

1991 009 032-0237

Iconographie

1910-1930