Nom du fonds :

Union générale de la mutualité du Nord – UGMN

Entrée :

1991 003

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

1991 008 : Mutuelle Saint-Germain

Dates extrêmes :

1900-1987

Importance matérielle :

25 mètres linéaires (34 unités documentaires)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

sur autorisation du propriétaire déposant

Instrument de recherche :

(pdf 240 Ko)

Répertoire méthodique réalisé par C. Boissé, A. Desplanque et M. Pépin

Brochure thématique :

Les archives du mouvement mutualiste et du mouvement syndical


Présentation de l'entrée :

Le fonds 1991 003 a été déposé par l'Union générale de la Mutualité du Nord le 8 mars 1991, puis complété par 5 documents le 27 septembre 1993. Ce fonds regroupe les archives propres à l'Union (assemblées générales, dossiers de commissions, Comité départemental de coordination) et les archives de diverses sociétés mutualistes collectées par l'Union :


Les documents de ces mutuelles consistent en statuts, procès-verbaux, livres comptables, listes d'adhérents, courrier, revues.

A ces archives a été annexée la documentation rassemblée par Valérie Coisne dans le cadre d'une enquête sur les archives mutualistes du Nord, commanditée par les Archives de France et l'Union générale en 1991 (1881-1991, 3 unités documentaires).

Le dépôt de l'Union générale a été complété en mai 1991 par celui des archives de deux autres petites mutuelles : l'Entraide de Lys-les-Lannoy et la Saint-Germain de Mouvaux, cotées 1991 007 et 1991 008.


Le classement et l' inventaire ont été réalisé par C. Boisse, A. Le Goff et M. Pépin.


Notice historique ou biographique :


L'Union générale de la Mutualité du département du Nord (UGMN) est issue de l'Union départementale des sociétés de secours mutuels du Nord, créée en 1894.

Cette société relève à partir de 1902 de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) créée à cette date. Elle siège 9, bd Vauban à Lille à partir de 1925, l'immeuble prenant le nom d'Hôtel de la Mutualité.

Comme les autres unions départementales, la société assure la coordination entre les sociétés mutualistes de base, remplit un rôle de documentation et de propagande ainsi qu'un rôle technique (création et gestion de services d'assistance).

L'Union départementale se dote à partir de 1923 de caisses de prêt, de retraites, d'assurances sociales, de maladie-maternité, de soins chirurgicaux. Elle est reconnue d'utilité publique en 1927. Une clinique mutualiste chirurgicale est construite à Lambersart en 1931.

L'UGMN, qui prend le relais de l'Union départementale, tient son premier conseil d'administration en décembre 1949. Sa constitution est ratifiée par décret du 30 mai 1950. Elle siège d'abord bd Vauban, puis 117-119 rue nationale à Lille à partir de 1967. En 1991, lors du dépôt de ses archives au CAMT, l'Union siège à la Maison de la Mutualité, 18 bd Papin.

Aux caisses créées par l'ancienne Union départementale, l'UGMN ajoute un service de constructions de logements (1955), un service longue maladie-invalidité et un service "cure d'air" (1959).

Outre la gestion de ces services sociaux, l'Union a assuré à partir de 1950 la liaison entre la FNMF et les sociétés de base, et géré de nombreux dossiers de fusion et liquidation de sociétés par l'intermédiaire d'un comité de coordination.


La Mutuelle de Pont-à-Marcq est une société mutualiste de type territorial fondée le 8 avril 1882.

Entre 1947 et 1969, elle absorbe neuf sociétés mutualistes : l'"Aurore" de Nomain; la "Saint-Waast" de Moncheaux; la "Saint-Martin" de Phalempin; la "Fraternelle seclinoise" de Seclin; la "Fraternelle" de Wahagnies; l'"Avenir fraternel" de Chéreng; la "Saint-Eloi" de Wavrin; la "Saint-Nicolas" de Péronne-en-Mélantois; la Société Mutuelle de Seclin.


Les Persévérants de l'école laïque est une société de secours mutuel de type scolaire, fondée au début des années 1920. Elle résulte de la continuation et de l'extension de la société de mutualité scolaire "La Jeunesse prévoyante" et de sociétés similaires. Elle adhéra à l'Union des mutualités scolaires.


La Société de secours mutuel des anciens sous-officiers, brigadiers et caporaux de Lille et des communes suburbaines est fondée à Lille en 1881 sous la raison sociale "Société de secours mutuel des anciens sous-officiers de Lille et des communes suburbaines", raison sociale modifiée en 1937.

Entre 1945 et 1960, elle absorbe par fusion 17 sociétés mutualistes du département : les "Anciens sous-officiers, brigadiers, caporaux et militaires classés de Lille", 1945 ; la "Saint-Martin" des anciens militaires de Lomme, 1946 ; les "Anciens militaires français de Neuville-en-Ferrain", 1952 ; l'"Association générale des mutilés et anciens combattants du département du Nord", 1953 ; les "Anciens sous-officiers du canton de Seclin", 1953 ; les "Anciens militaires de Nieppes", 1953 ; la "Moulinoise" de Lille, 1954 ; la "Fraternelle de Wazemmes" de Lille, 1954 ; la "Sainte-Barbe" de Lille, 1955 ; la "Fraternelle de Vieux-Berquin", 1955 ; le "Pain mutuel" de Lille, 1955 ; la "Prévoyance" de Lille, 1956 ; la "Fraternelle prévoyante" de Fournes-en-Weppes, 1956 ; l'"Association mutuelle des anciens marins de la région du Nord" de Lille, 1956 ; la "Saint-Louis" de la Chapelle-d'Armentières, 1957 ; la "Coloniale" de Lille, 1958 ; l'"Humanité" de Lille, 1958 ; la "Saint-Roch de Moulins" de Lille, 1960.


La Société de secours mutuel des voyageurs et employés de bureaux du commerce et de l'industrie de Lille et du Nord est créée en 1863. Elle absorbe en 1953 la Mutuelle Saint-André.


La Société de secours mutuel Saint-André (Nord) est établie le 30 avril 1860 pour éviter à l'ouvrier la misère en cas de maladie et lui accorder une pension pour ses vieux jours. Elle est fusionnée en 1953 avec les Voyageurs.


La Société nationale d'entraide du mérite social est créée en 1953, avec des bureaux départementaux dont celui de Lille siégeait à l'Hôtel de la Mutualité, 9-11 Bd Vauban. Son but était le recrutement de nouveaux décorés de la croix du Mérite social jusqu'en 1965, date à laquelle cette décoration est supprimée; de 1965 à 1969 : action pour le rétablissement de l'Ordre du Mérite social par la voie législative, secours financier aux médaillés, entretien de logements et de maisons de retraite.

En 1969, la mutuelle s'intitule "Société nationale d'entraide des Médaillés du Mérite Social".


L'Union fraternelle d'Houplin-Ancoisne est une société mutualiste fondée le 26 mai 1892. En 1918, cette société fusionne avec la Société de secours mutuel Saint-Pierre, puis en 1991 avec l'Union générale des mutualités du Nord.


Présentation du contenu :


1991 003 001

Constitution de la société

1927-1969

1991 003 002-025

Fonctionnement et vie de la société

1920-1975

1991 003 029-031

Patrimoine

1900-1968

1991 003 026-028

Œuvres sociales

1933-1970

1991 003 142-144

Bibliothèque

1902-1987