Nom du fonds :

UNION DES COOPÉRATEURS DE SIN-LE-NOBLE ET DE DENAIN

Entrées :

1989 001

Niveau de description :

sous-fonds

Fonds de rattachement :

1989 004, 1991 012

Coopérateurs de Flandres et d'Artois - CFA

1989 010

Union des coopérateurs d'Escaut et de Sambre

1992 009

Coopérative régionale du Nord

1994 025

François Burette

Dates extrêmes :

1901-1986

Importance matérielle :

4 unités documentaires (1989 010) ; 331 unités documentaires (1989 001)

Statut :


Modalités d'entrée :


Conditions d'accès :

communicable suivant les délais légaux

Instrument de recherche :

(pdf 81 Ko)

Répertoire méthodique CAMT

Brochures thématiques :

Les archives du mouvement mutualiste et du mouvement syndical

Commerce


Notice historique :

La société a pour origine l'Union des Coopérateurs de l'arrondissement de Douai et environs, société anonyme à capital et personnel variables fondée en mars 1918 par Paul Foucault et quelques militants coopérateurs et syndicalistes. Cette coopérative, qui siège à Sin-le-Noble, regroupe progressivement toutes les unions coopératives locales des environs de Douai.


Elle a pour activités, outre le sociétariat, la production et la vente en succursales de petite surface. Dans les années 1970, la société se lance dans la distribution en grande surface avec l'ouverture de supermarchés et des hypermarchés Rond-Point de Liévin et Denain ; mais en raison de la gestion trop lourde, elle ne peut soutenir cette politique, et le front de vente est encore à 75 % de petits magasins au début des années 1980.


Après avoir absorbé en 1980 l'Union des coopérateurs de Denain, la société prend l'appellation globale d'Union des Coopérateurs de Sin-le-Noble et de Denain, siégeant à Sin-le-Noble.


En 1984, la société absorbe les Coopérateurs d'Escaut et Sambre, de Caudry. Le groupement des deux sociétés prend l'appellation de Coopérative régionale du Nord (CRN), et siège à Sin-le-Noble.


Présentation du contenu :

actes de société de l' "Union des Coopérateurs de Sin-le-Noble et de Denain" et de plusieurs sociétés absorbées : la "Prolétarienne" de Sin-le-Noble, la "Revanche" de Montigny-en-Gohelle, la "Prévoyance des prolétaires", l'"Union carvinoise" ; procès-verbaux et comptes rendus de réunions ; correspondance avec les gérants et les sociétaires ; dossiers d'aide sociale ; dossiers relatifs au domaine (constructions et transformations de bâtiments) ; documents comptables ; inventaires de stocks ; documents concernant les ouvertures de succursales ; études de marché ; catalogues et documents publicitaires ; documents relatifs au personnel (livres de paie, comptes rendus de réunions, dossiers de revendications et de grève) ; nombreux documents sur les fêtes ; enregistrements de discours.