Nom du fonds :

Fonds Léon Belugou, administrateur de sociétés minières

Entrée :

176 AQ (1997 076), 2015 001

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

sans

Dates extrêmes :

1883-2012

Importance matérielle :

entrée 176 AQ : 3 m.l. (23 unités documentaires)

entrée 2015 001 : 4,80 (186 unités archivistiques)

Statut :

archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

don

Conditions d'accès :

immédiatement communicable

Instrument de recherche :

(pdf 255 Ko)

Répertoire numérique par Y. Bergeronaux et V. Dignac en 1982.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds se compose de deux entrées :


Notice historique ou biographique :

Léon Bélugou (1865-1948) :

Administrateur de sociétés de 1904 à 1935, Léon Bélugou (né le 30 décembre 1865 à Tillenay en Côte-d'Or, décédé entre 1942 et 1948) s'est particulièrement intéressé aux projets de prospection et d'exploitation de gisements d'étain et d'or en Indochine. Après la Première Guerre mondiale, il participe en France à la direction d'entreprises de construction mécanique, d'optique de précision, etc.


Antoine de Gramont, duc de Guiche (1879-1962) :

Issu d’une ancienne famille noble de Navarre au service des rois de France, Armand de Gramont, docteur ès sciences en 1911, est mobilise en 1914 dans la section technique de l’aéronautique militaire. Il siège alors au Conseil supérieur de l’aéronautique militaire et à la commission des inventions intéressant la Défense nationale. Dès 1917, il réclame la création d’un institut d’optique théorique et appliquée qui ouvre ses portes en 1919 et dont il devint le président. Avec Léon Bélugou, il fonde en 1915 les ateliers Bugatti Levallois (aviation et armement) et en 1918 la Société d’optique et de précision de Levallois, dont il assure la présidence.

En 1920, il est nommé secrétaire du Comité français de l’Union internationale de physique et de mécanique. Membre (1931) puis président (1956) de l’Académie des sciences, président de la Société de physique et du conseil d’administration de la Revue d’optique théorique et instrumentale, Armand de Gramont invente un grand nombre d’appareils destinés à la marine ou à l’aviation tels que des appareils de télémétrie monostatique, des gyroscopes et altitélémètres.


Lucienne Minot (1920-2010) :

Elle est la fille unique de Léon Bélugou et de Germaine Gien, élève de Lucienne Bréval et premier prix de chant et déclamation lyrique au conservatoire de Paris.


Claudine Lesage (1943-2013) :

Professeur des universités en littérature anglo-saxonne (à l’université d’Amiens et à l’université de Boulogne-sur-Mer), travaille sur Edith Wharton, Marcel Proust et Léon Bélugou – trois auteurs liés entre eux – quand elle fait la connaissance de la fille de Léon Bélugou, dont elle devient amie. Elle publie Edith Wharton, Lettres à l’ami français. Correspondance établie et présentée par Claudine Lesage, Paris : Michel Houdiard éditeur, 2001, 156 p.


Présentation du contenu :


Entrée 176 AQ (répertoire méthodique)

Archives de Léon Bélugou

176 AQ 1 : dossiers 1-3

176 AQ 2

Papiers privés.

1885-1934

176 AQ 1 : dossiers 4-5

Activités littéraires.

1888-1933

176 AQ 3-23

Papiers d’affaires.

1883-1934




Entrée 2015 001 (répertoire numérique)

Archives de Léon Bélugou

2015 001 001-041

Papiers privés.

1892-1933

2015 001 042-066

Activités littéraires.

1888-1933

2015 001 067-169

Papiers d’affaires.

1883-1934




Archives d’Antoine de Gramont, duc de Guiche

2015 170-178

Activités professionnelles.

1912-1934

2015 001 179

Patrimoine immobilier.

1919-1934

2015 001 180-182

Publications.

1928-1932


Archives de Lucienne Minot

2015 001 183

Don des archives de Léon Bélugou aux Archives nationales.

1982


Archives de Claudine Lesage

2015 001 184

Recherches biographiques.

2011-2012

2015 001 185-186

Documentation.

1913-2001