Nom du fonds :

Banque nationale de crédit - BNC

Entrée :

120 AQ (1995 056)

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

155 AQ (1997 058)

Banque nationale pour le commerce et l’industrie

Dates extrêmes :

1774-1968

Importance matérielle :

121,20 mètres linéaires (1003 unités documentaires)

Statut :

archives privées

Modalités d'entrée :

dépôt

Conditions d'accès :

sur autorisation du déposant.

Les cotes 120 AQ 1-28 ; 33-40 ; 49-87 ; 447-473 (et bis) ; 504-507 ; 898-971 ; 974-976 ; 985-986 ; 992-995 et 1002 sont communicables uniquement sous forme de copies numériques.

Instrument de recherche :

(pdf 703 Ko)

Répertoire numérique réalisé en 1969 par Isabelle Guérin-Brot, conservateur aux Archives nationales, avec le concours de Martine Garrigues, Françoise Bosman et Gérard Dupuy, complété en 2016 par Gersende Piernas, chargée d’études documentaires, sous la direction de Raphaël Baumard, conservateur du patrimoine.

Brochure thématique :

Négoce, courtage, banque


Présentation de l'entrée :

Ce fonds est entré aux Archives nationales à Paris en 1968, sous la cote 155 AQ. Il s'agit du dépôt des archives de la Banque nationale de crédit et du Comptoir d'escompte de Mulhouse par la Banque nationale de Paris. Ce fonds a été transféré au Centre des archives du monde du travail en 1997, sous le numéro d'entrée 1997 058.

En 2016, la BNP-Paribas a numérisé les cotes suivantes : 120 AQ 1-28 ; 33-40 ; 49-87 ; 447-473 (et bis) ; 504-507 ; 898-971 ; 974-976 ; 985-986 ; 992-995 et 1002.


Notice historique ou biographique :


Créée en 1913, afin de reprendre le réseau français du Comptoir d'escompte de Mulhouse, la BNC poursuit la politique d'expansion de son prédécesseur en absorbant de nombreuses banques locales et créant de multiples succursales à travers toute la France. À l'origine établissement de crédit au service du commerce et de l'industrie, elle se met, pendant la Première Guerre mondiale, au service de la Défense nationale (placement des bons et obligations, emprunts…), puis continue son expansion, devenant, en 1924, le premier établissement de crédit français. Elle s'oriente alors vers des activités de banque d'affaires, mais l'instabilité monétaire et la crise mondiale, à partir de 1930, l'amènent à faire appel au soutien du Trésor. En février 1932 sa liquidation amiable est décidée, sous réserve de la création d'une société nouvelle : la Banque nationale pour le commerce et l'industrie (BNCI), chargée de reprendre le fonds de commerce et de continuer l'exploitation. La liquidation, y compris celle des filiales et des sociétés absorbées, s'est poursuivie jusqu’en 1962.


Présentation du contenu :


Comptoir d'escompte de Mulhouse

120 AQ 1-32

Procès-verbaux d'assemblées générales, de conseil, actes de fusions, liquidation.

1848-1954

Banque nationale de crédit

120 AQ 33-90

Documents sociaux : statuts, rapports annuels, procès-verbaux du conseil d'administration, du comité de direction.

1913-1932

120 AQ 91-130

Circulaires.

1913-1932

120 AQ 131-236

Contentieux : dossiers d'ouvertures de comptes de sociétés.

1916-1932

120 AQ 237-259

Dossiers d'escompte : sociétés (essentiellement situées à Paris) en relations suivies avec la BNC.

1919-1932

120 AQ 260-446 bis

Comptabilité : comptabilité générale (1913-1932) ; comptabilité analytique (1913-1932) ; statistiques et comptes spéciaux (1923-1932) ; états des engagements (1931-1932).

1913-1932

120 AQ 447-896

Liquidation de la BNC.

1774-1968

120 AQ 897-1003

Filiales de la BNC.

1901-1957