Nom du fonds :

Groupe Marine-Wendel et filiales

Entrées :

102 AQ, 1995 040 M, 123 AQ, 124 AQ, 2006 079 M, 139 AQ, 208 AQ, 2012 026, 2014 041

Niveau de description :

fonds

Fonds rattachés :

167 AQ, 1997 067 M, 200 AQ (1997 094), 209 AQ, 2007 053

Creusot-Loire

Dates extrêmes :

  • entrée 102 AQ : 1905-1961

  • entrée 123 AQ : 1913-1960

  • entrée 124 AQ : 1854-1970

  • entrée 139 AQ : 1908-1969

  • entrée 208 AQ : 1847-1980

  • entrée 2012 026 : 1954-1993

  • entrée 2014 041 : XVe siècle-1999

Importances matérielles :

226,30 mètres linéaires et 9 bobines de microfilms :

  • 102 AQ : soit 0,90 m.l. (1 à 3 documents uniquement sous forme de microfilms (1995 040 M 0001 à 0003), 5 à 44 documents originaux)

  • 123 AQ : 2,20 m.l. (44 unités de description)

  • 124 AQ : 4,90 m.l. (97 unités de description ; les cotes 71 à 89 existent aussi sous forme de microfilms (2006 079 M 0001 à 0006))

  • 139 AQ : 24,10 m.l. (163 unités de description)

  • 208 AQ : 7 m.l. (67 unités de description)

  • 2012 026 : 187,20 m.l. (950 unités de description)

  • 2014 041 : 10 m.l. (90 unités de description)

Statut :

Archives privées déposées et archives privées appartenant à l’État

Modalités d'entrée :

Dépôt, microfilmage

Conditions d'accès :

Immédiatement communicables au terme d'un délai de 25 ans, délai porté à 50 ans pour les documents relatifs à la vie privée. Reproduction sur autorisation du déposant

Instruments de recherche :

(pdf 81 Ko)

102 AQ Société civile des mines de Joudreville, inventaire réalisé par Isabelle Brot.

(pdf 68 Ko)

123 AQ Société des Forges et aciéries de Firminy, bordereau

(pdf 95 Ko)

124 AQ Établissements Jacob Holtzer puis Compagnie des ateliers et forges de la Loire, répertoire numérique réalisé par Isabelle Guérin-Brot, François Bosman et Éliane Carouge

(pdf 175 Ko)

139 AQ Compagnie des Forges et aciéries de la Marine et d'Homécourt, répertoire numérique réalisé par M. Garrigues

(pdf 204 Ko)

208 AQ Archives minières du groupe Marine-Wendel (Marine-Homécourt, Marine-Wendel, Anderny-Chevillon, Sitram), répertoire numérique réalisé en 1991 par Bertrand Joly.

(pdf 557 Ko)

2012 026 Groupe Marine, Groupe Wendel, répertoire numérique réalisé en 2012 par Anne Alonso

(pdf 140 Ko)

2014 041 Groupe Marine, Groupe Wendel, répertoire numérique détaillé réalisé en 2014 par Marie-Eugénie Mougel, archiviste contractuelle à la Fondation de Wendel.


Présentation de l'entrée :

Ce fonds se compose des archives en provenance du Groupe Marine-Wendel et des filiales reprises de Creusot-Loire. Elles sont la propriété de la Fondation de Wendel et sont régies par le contrat de dépôt du 26 mars 2014.


Les archives du Groupe Marine-Wendel se composent de celles de la Compagnie des Forges et aciéries de la Marine et d'Homécourt, des Archives minières du groupe Marine-Wendel, et celles des Groupe Marine et Groupe Wendel.

Les archives de la Compagnie des Forges et aciéries de la Marine et d'Homécourt, des Archives minières du groupe Marine-Wendel ont été déposées entre 1971-1991 aux Archives nationales puis transférées en 1996 au CAMT et en 2012 aux Archives nationales du monde du travail à Roubaix.

Celles du Groupe Marine et du Groupe Wendel ont été déposées en 2012.


Les archives des filiales de Creusot-Loire (Société civile des mines de Joudreville, Société des Forges et aciéries de Firminy, Établissements Jacob Holtzer) ont été déposées entre 1967 et 1985 aux Archives nationales à Paris. Elles ont été dévolues par lettre du 2 août 1985 à Marine-Wendel à l'issue de la liquidation de Creusot-Loire. Elles ont été transférées en 1995-1996 au CAMT.


Des microfilms ont été réalisés pour les entrées 102 AQ (1995 040 M 0001 à 0003) et 124 AQ (2006 079 M 0001 à 0006). Ils sont la propriété de l'État.


Les Archives nationales site de Pierrefitte conservent d'autres archives de la société et de la famille Wendel, dont les entrées 189-190 AQ Wendel.


Notice historique :


Compagnie des forges et aciéries de la Marine-Homécourt :

La fusion en 1854 de plusieurs compagnies métallurgiques du bassin de la Loire provoque la création de la Compagnie des hauts fourneaux, forges et aciéries de la Marine et des chemins de fer qui s'implante également dans les Pyrénées (usine du Boucau, 1881), en Meurthe-et-Moselle (Homécourt, acquise en 1903) et dans le Nord (Haumont, 1903). En 1903, elle devient la Compagnie des forges et aciéries de la Marine et d'Homécourt. En 1950, elle participe à la création de Sidelor par apport de ses établissements du nord et de l'est. Dès lors, elle subit diverses fusions et modifications successives de statut et de raison sociale : Compagnie des ateliers et forges de la Loire en 1952, Compagnie des forges et aciéries de la Marine, Firminy et Saint-Étienne en 1961, Marine-Firminy en 1968, et Marine-Wendel en 1974.


Groupe Marine-Wendel :

Le Groupe Marine-Wendel comprend les entreprises Marine-Firminy, mais aussi Marine-Homécourt, Marine-Wendel, Anderny-Chevillon et Sitram qui ont eu des activités minières au cours desquelles elles ont fait de nombreuses prospection et études sur les minerais.


Il comporte entre autres 4 filiales ou participations : la société métallurgique de Senelle-Maubeuge fondée en 1883, l'Omnium métallurgique et minier OMÉTA fondée en 1930, l'ensemble SOFILIA-SOLFUR (Société financière et industrielle de Liavanel-Société lumière force urbaine et rurale), la Tréfilerie moderne fondée en 1930.


Filiales de Creusot-Loire reprises par Marine-Wendel à sa liquidation :


Société civile de Joudreville :

Elle est constituée en 1900 par la Société anonyme de Commentry, Fourchambault et Decazeville, qui fait apport des mines de fer de Joudreville (Meurthe-et-Moselle), et par la Société anonyme des hauts fourneaux de la Chiers ; en janvier 1946 la société anonyme Denain-Anzin prend une participation dans la société. Elle est transformée en société anonyme en 1976 et son capital est alors réparti entre Creusot-Loire, la Société des mines de fer du Nord-Est et la Compagnie des forges de Châtillon-Commentry-Biache.


Société des Forges et aciéries de Firminy :

La société en commandite par actions François-Félix Verdié et Cie naît en 1854 et se transforme en 1867 en Société anonyme des aciéries et forges de Firminy. Elle exploite, outre ses installations dans le bassin stéphanois, l'usine des Dunes (Nord) depuis 1911 et l'usine hydraulique de Saint-Chély-d'Apcher (Lozère). En 1953, elle participe à la création de la Compagnie des ateliers et forges de la Loire et, en 1960, forme la Compagnie des forges et aciéries de la Marine, de Firminy et de Saint-Étienne, par fusion avec la Compagnie des forges et aciéries de la Marine et de Saint-Étienne.


Établissements Jacob Holtzer :

Les forges d'Unieux (Loire) fondées en 1829 par Jacob Holtzer, maître de forges alsacien, sont à l'origine du développement des aciers spéciaux en France et sont associées à l'effort de production de la Première Guerre mondiale. Devenue société anonyme des Établissements Jacob Holtzer en 1916, l'entreprise se transforme en 1953 en Compagnie des ateliers et forges de la Loire par apport de l'actif des Compagnies des forges et aciéries de la Marine et de Saint-Étienne et de la Société anonyme des aciéries et forges de Firminy. En 1970 (après de nouveaux apports), elle fusionne avec la Société des forges et aciéries du Creusot pour former la Société Creusot-Loire.


Société des mines de fer de Baburet :

Les mines de Barburet (Pyrénées-Atlantiques) sont exploitées dès l’Antiquité. Mais ce fut véritablement à partir du XIVe siècle que l'exploitation prit son essor. La Guerre de Cent ans fut en effet une période d'intense activité économique et proto-industrielle en particulier ; les souverains, et Louis XI notamment, par diverses ordonnances, favorisèrent le développement de l'industrie minière dans la région pyrénéenne. Cela permit en parallèle le développement de plusieurs forges dans toute la vallée de l'Ouzom, à commencer par celle de Louvie (vers 1512), contiguë à la mine de Baburet et propriété des seigneurs de Louvie. La mine de Baburet et la forge de Louvie sont exploitées par leurs descendants (seigneurs d'Incamps-Louvie et d'Angosse) jusqu’en 1906. Plusieurs sociétés se sont succédées entre 1906 et 1923 avant que la Société des mines de Baburet n'acquièrent définitivement la mine.


La mine fut modernisée dans un premier temps, afin de s'adapter à une exploitation industrielle. La société se dota également de son propre réseau ferré entre 1928 et 1930, afin d'acheminer le minerai jusqu'à la gare de Coarraze-Nay appartenant à la Compagnie des chemins de fer du Midi. Le filon s'épuisa progressivement jusqu'en 1962, condamnant la société à fermer l'exploitation.

La Société des mines de Baburet fit partie des actifs apportés lors des opérations de fusion entre Marine-Firminy et la Compagnie lorraine industrielle et financière (CLIF). Mais au vue de sa situation précaire, elle ne joua qu'un rôle mineur dans la vie de la société. Les opérations de liquidation définitive, notamment les questions d'actionnariat, furent toutefois conduites sous la direction de Marine-Wendel entre les années soixante et quatre-vingt-dix.


Présentation du contenu :

Marine-Wendel

Compagnie des forges et aciéries de la Marine-Homécourt

139 AQ 1-130

Service commercial.

1903-1969

139 AQ 131-163

Dossiers spéciaux.

1921-1952

Activités minières

208 AQ 1-16

Études minières du groupe Marine-Wendel.

1847-1964

208 AQ 17-67

Études minières d'Anderny-Chevillon.

1906-1980

Filiales de Creusot-Loire reprises par Marine-Wendel


Société civile de Joudreville


102 AQ 1 à 3

Conseil d'administration.

1905-1957

102 AQ 4

Assemblées générales.

1906-1961

102 AQ 5 à 44

Comptabilité.

1905-1937

Société des Forges et aciéries de Firminy

123 AQ 1-37

Comptabilité.

1913-1960

123 AQ 38

Ventes et livraisons des usines.

1950-1960

Établissements Jacob Holtzer, puis Compagnie des ateliers et forges de la Loire

124 AQ 97

Création, fonctionnement.

1854-1965

124 AQ 71, 74

Assemblées générales.

1910-1970

124 AQ 72-73, 75-89

Conseil d'administration.

1916-1970

124 AQ 1-70, 90-96

Comptabilité.

1909-1961

Groupe Wendel

2012 026 001-104

2014 041 001-013

Société métallurgique de Senelle-Maubeuge

1883-1992

1947-1986

2012 026 105-109

Omnium Métallurgique et Minier « OMÉTA »

1930-1990

2012 026 110-183

SOFILIA

1944-1987

2012 026 184-204

SOLFUR

1933-1987

2012 026 205-274

La Tréfilerie Moderne

1930-1993

Groupe Marine

2012 026 275-879

2014 041 067-090

Marine-Firminy

1854-1989

1912-1983

2012 026 880-950

Fonds Henri Rambaud

1948-1977

2014 041 067-090

Société anonyme des mines de fer de Baburet

XVe siècle-1999