COMPAGNIE DES MINES, FONDERIES ET FORGES D'ALAIS

100 AQ
Niveau de description : fonds

Sous-fonds rattachés : Société civile des houillères de Rochebelle et de Trélys
Société minière franco-africaine
Fonds complémentaires : Mondine FABRER, collectionneuse

Dates extrêmes : 1829-1949
Importance matérielle : 31 unités documentaires (en microfilm)
Modalités d'entrée : microfilmage en accord avec la Compagnie industrielle et financière d'Alais
Conditions d'accès : communicable sur autorisation
Instrument de recherche : inventaire par I. Brot



Notice historique :

Cette importante société métallurgique française remonte à 1827, date à laquelle est créée, sur l'initiative du maréchal Soult et avec l'appui du banquier parisien Bérard, une société d'exploration chargée de recherches minières dans l'arrondissement d'Alès. Grâce à l'apport de concessions de mines de houille et de fer, deux sociétés sont constituées en 1829, la Société civile des houillères de Rochebelle et de Trélys et la Compagnie des fonderies et forges d'Alais ; peu de temps après, cette dernière acquiert les droits de la Société civile.

La Compagnie connaît, dès ses débuts, de sérieuses difficultés, et en 1836 elle afferme ses usines pour vingt ans à un groupe parisien formé par le banquier Drouillard et l'homme d'affaires Benoist d'Azy. En 1890, elle fait l'acquisition des établissements métallurgiques de Bessèges, appartenant à la Compagnie des fonderies et forges de Terrenoire, et elle est transformée en 1904 en société anonyme.

Présentation du contenu :

100 AQ 1 à 19 Statuts et procès-verbaux du conseil.1829-1940

100 AQ 20 à 25 Procès-verbaux des assemblées générales.1830-1949

100 AQ 26 Procès-verbaux du comité de direction.1867-1916

100 AQ 27 et 28 Copies de lettres.1833-1842

100 AQ 29 à 31 Inventaires.1868-1939